Huawei aurait participé au déploiement de la 3G en Corée du Nord
Technologie

Huawei aurait participé au déploiement de la 3G en Corée du Nord

Huawei de nouveau dans la tourmente après que le Washington Post révèle de possibles liaisons avec la Corée du Nord.

Le Washington Post vient de lâcher une nouvelle bombe qui pourrait bien relancer du plus belle les conflits entre les États-Unis et la Chine. Le média américain a mit la main sur des documents qui décrivent une potentielle liaison entre Huawei et le réseau 3G de la Corée du Nord.

Depuis des années les États-Unis soupçonnent Huawei d’entretenir des relations avec la Corée du Nord, si toutefois ces liens viennent à se confirmer, le gouvernement Trump pourrait régir très négativement. Ce dernier rapport aurait été obtenu par le biais d’un ancien employé de Huawei. Il comprendrait plusieurs pièces justificatives provenant d’autres sources qui souhaitent rester anonymes. De son côté, la firme de Shenzen déclare n’avoir rien à voir avec ce pays en guerre. « Huawei s’engage pleinement à respecter toutes les lois et réglementations en vigueur dans les pays et régions où nous opérons, y compris toutes les lois et réglementations en matière de contrôle des exportations et de sanction, » déclare l’entreprise.

Huawei se défend concernant sa position actuelle, mais n’évoque en aucun cas le passé. Selon le rapport, il y a plus de 10 ans, Huawei associé à Panda International Information Technology, une autre entreprise chinoise, aurait par le biais de cette société envoyé des équipements réseaux en Corée du Nord pour le lancement de Koryolink. Quoi qu’il en soit, les relations entre les États-Unis et la Chine ne sont pas prêtes de s’améliorer, Donald Trump pourrait de nouveau utiliser ce rapport pour sanctionner un peu plus Huawei.

Send this to a friend