Google accusé de discriminations va devoir payer 11 millions de dollars
Technologie

Google accusé de discriminations va devoir payer 11 millions de dollars

Des discriminations liées à l'âge forcent la firme de Mountain View à payer une amende.

Suite à une procédure judiciaire entamée en 2015, Google va devoir verser 11 millions de dollars. Il était rapproché à la firme de Mountain View de discriminer les demandeurs d’emploi plus âgés. Cette somme permettra aux 227 demandeurs d’emploi qui ont participé au recours collectif de toucher 35 000 dollars. Le reste ira de cette somme d’argent ira dans les caisses des avocats. 10 000 dollars supplémentaires seront versés à la plaignante principale.
D’après le Los Angeles Times, c’est Cheryl Fillekes, une ingénieuse en logiciel victime de cette politique de recrutement, qui serait à l’origine de l’action en justice.

En plus de cette somme, le jugement exige à la firme de Mountain View de former ses employés par rapport aux préjugés liés à l’âge. Cheryl Fillekes explique au quotidien de Los Angeles qu’elle a passé 4 entretiens avec Google en 7 ans. Jamais, l’entreprise ne lui a donné une opportunité d’intégrer ses rangs. Pourtant, Mme Fillekes estime avoir des « qualifications et une expérience très pertinente en programmation », c’est pourquoi elle estime que la société californienne est discriminante en raison de son âge.

Google n’est évidemment pas la première entreprise à faire face à des plaintes concernant la discrimination de l’âge. Les sociétés technologiques sont d’ailleurs habituées. Intel, Oracle, ou encore Facebook ont tous été poursuivis pour des comportements similaires. La firme de Mountain View est habituée à payer des amendes colossales, en mars dernier, la Commission européenne réclamait 1,5 milliard de dollars à Google. C’est la troisième fois que Bruxelles inculpe le géant américain. Ces 11 millions de dollars n’ont donc pas énormément d’impact sur le développement de cette entreprise au chiffre d’affaires avoisinant les 140 milliards de dollars en 2018.

Send this to a friend