Franky Zapata va traverser la Manche sur son Flyboard
Technologie

Franky Zapata va traverser la Manche sur son Flyboard

Une trentaine de kilomètres à 140km/h.

Souvenez-vous, il y a quelques jours, sur les Champs-Élysées, un pilote sur un Flyboard faisait une démonstration futuriste juste avant le grand défilé du 14 juillet. Cet homme s’appelle Franky Zapata et prévoit de traverser la Manche ce jeudi 25 juillet, sur son Flyboard, pour marquer le 110ème anniversaire du premier vol entre la Grande-Bretagne et la France.

Une traversée de 35 kilomètres

De Sangatte (commune des Hauts-de-France) à St Margaret’s Bay (Royaume-Uni), il n’y a qu’une trentaine de kilomètres. Franky Zapata, l’inventeur français et pilote du Flyboard bien connu désormais, ne devrait mettre que 20 minutes pour effectuer cette traversée.

Faites le calcul : il vole tout de même à 140 km/h. Le pilote veut marquer le coup pour le 110ème anniversaire du premier vol d’un aéroglisseur entre les deux pays. D’après Franky Zapata, lors du vol de démonstration pour le 14 juillet, il n’a utilisé que 3 % des capacités et de l’autonomie de son Flyboard.

Pour traverser la Manche, il estime qu’il devra utiliser 99,9% des capacités de son engin volant. Les chances d’y parvenir sont assez minces, lui-même pense qu’il a environ 30% de chances de réussir à rejoindre l’Angleterre.

Un défi de taille

En réalité, ce Flyboard ne peut voler que pendant 10 minutes. Le pilote français devra donc s’arrêter pour faire le plein à mi-chemin. Il n’aura pas le droit à l’erreur : un seul navire lui permettra de se ravitailler en carburant. Il devra être prudent car cette zone est très fréquentée par les navires de commerce.

Zapata avait déjà établi un record de vol en 2016 : il s’était éloigné des côtes françaises de 2 252 mètres. Cette fois-ci la traversée vers le Royaume-Uni est beaucoup plus longue. Une chute ne devrait pas être dangereuse pour la vie du pilote, en revanche, le matériel électronique ne devrait pas apprécier.

Send this to a friend