La technologie LED va toujours plus loin avec la variation de lumière et les niveaux de résistance
Technologie

La technologie LED va toujours plus loin avec la variation de lumière et les niveaux de résistance

L’avènement de la technologie LED dans le domaine de l’éclairage a induit la création de nombreux équipements d’éclairage caractérisés par leur basse consommation et adaptés à de nombreuses utilisations. Les innovations successives dans le domaine de la LED ont permis de voir apparaître entre autres des produits aux rendements lumineux de plus en plus efficaces et aux couleurs d’éclairage variées. L’éclairage LED ne cessant de se perfectionner, de nouvelles applications voient le jour régulièrement. Parmi les développements ayant marqué le domaine figurent notamment la variation de lumière et les niveaux de résistance, pour des appareils solides et adaptables.

Qu’est-ce que la technologie dimmable ?

L’éclairage LED s’est aujourd’hui démocratisé en s’installant et en se développant de plus en plus au sein des ménages français. Loin de se contenter de ce niveau d’utilisation, l’éclairage LED ne cesse de se perfectionner, proposant aux utilisateurs des fonctions innovantes, au rang desquelles la technologie LED dimmable. Par définition, « dimmable » est synonyme de « variable ». Ainsi, la technologie dimmable installée sur un produit d’éclairage LED est une fonction permettant de varier la puissance de l’éclairage en fonction de la luminosité ambiante et selon le niveau de luminosité dont l’utilisateur a besoin à un instant précis.
Grâce à cette technologie innovante, il est donc possible de contrôler son éclairage. En augmentant ou en diminuant la luminosité de l’éclairage LED, ruban LED dimmable ou encore ampoule dimmable, vous pouvez aller d’une lumière tamisée à une lumière très vive, selon vos besoins. C’est dans cette possibilité de variation du niveau de luminosité que réside tout l’avantage de la technologie LED dimmable. En outre, une ampoule dimmable a pour conséquence une importante source d’économie d’énergie car vous pouvez baisser le niveau de luminosité, et donc la consommation, lorsque vous n’avez pas besoin d’une lumière puissante.
À savoir qu’un éclairage LED dimmable peut se présenter sous différentes formes. Alors que certains modèles disposent d’une molette ou d’un variateur fixé sur leur structure, d’autres sont tributaires d’un interrupteur doté d’un variateur de puissance manuel installé sur le mur. Les plus sophistiqués fonctionnent au moyen d’une télécommande.

La fonction dimmer et les variateurs

Le principe de fonctionnement d’une lampe dotée de la fonction dimmer LED se base sur le contrôle électronique du niveau de luminosité, lequel est lié non seulement à une ampoule adaptée mais aussi à l’utilisation d’un variateur LED. De fait, l’installation d’un variateur LED est indispensable au fonctionnement d’un éclairage LED ayant la fonction dimmable. Il existe deux types de variateurs LED :
Le variateur interrupteur, doté d’un bouton poussoir à partir duquel il commande l’ampoule dimmable LED. C’est aussi à partir de ce bouton que se contrôle la variation lumineuse de la lampe LED.
Le variateur boîtier, qui s’intègre dans l’installation électrique de la maison. Son contrôle est assuré par une ou plusieurs télécommandes sans fil, fonctionnant en radiofréquence.
Peu importe le type de variateur de puissance installé, il importe de vérifier la puissance maximale. Celle-ci doit nécessairement correspondre à celle des ampoules ou autres types d’équipements d’éclairage dont il assure le contrôle. En outre, qu’il s’agisse d’un ruban LED dimmable ou d’un spot LED dimmable, un éclairage LED dimmable varie selon le principe de graduation par palier. Cette graduation propose divers niveaux de puissance allant de 0 à 100 %.

L’intérêt d’un éclairage dimmable

Disposer d’un éclairage LED dimmable fait bénéficier de plusieurs avantages. Le premier est certainement celui de l’économie d’énergie. À cela s’ajoute la possibilité pour l’utilisateur de pouvoir varier à son gré l’intensité lumineuse de ses lampes LED. C’est donc la solution idéale pour maîtriser sa consommation énergétique et sa puissance d’éclairage. Ceci participe à améliorer le confort de la pièce ou de l’espace dans lequel l’éclairage LED est installé.
À l’aide du variateur de puissance, l’utilisateur peut créer l’éclairage souhaité en fonction de ses besoins en termes de luminosité : que ce soit une lumière tamisée dans la salle de bain ou pour suivre un film à la télé ou une lumière forte pour le dîner ou pour effectuer une activité manuelle demandant de la précision, un éclairage LED dimmable s’adapter à toutes les envies.

Quid des niveaux de résistance de l’éclairage LED ?

Le niveau de résistance est exprimé par l’indice de protection. Différents indices de protection ont été définis afin de s’adapter aux différentes utilisations : éclairage intérieur ou extérieur, en milieu humide ou sec, etc. L’indice de protection (IP) d’un éclairage LED est donc un barème renseignant sur le niveau de résistance du produit face aux intrusions de corps solides et liquides. Ainsi, selon le standard international établi par la Commission Électrotechnique Internationale, le premier chiffre de l’indice de protection d’une lampe LED (la dizaine) renseigne sur le niveau de protection face aux corps étrangers, notamment la poussière. Le second chiffre de l’indice, représentant l’unité, indique quant à lui le niveau de résistance face à l’insertion d’eau et de liquide.
Grâce à l’indice de protection, il est possible d’apprécier l’opportunité ou non de faire l’option d’une lampe LED pour un projet dans un environnement particulier. L’indice de protection permet de sélectionner un luminaire LED destiné à la salle de bain, un autre pour la terrasse ou encore la lampe idéale pour son salon. Sur cette base, le chiffre 20 est lié à l’indice de protection minimal dont doit disposer un éclairage LED. L’IP est ainsi réservé à un usage intérieur en milieu sec. Au contraire, une lampe dotée d’un indice de protection IP65 est bien protégée contre la poussière et les projections d’eau n’auront aucun effet sur elle. L’IP65 est quant à lui souvent utilisé pour l’éclairage extérieur, au regard de l’exposition régulière à l’humidité.
Par ailleurs, si une ampoule LED peut ne pas être au contact de corps solides ou liquides, un des chiffres de l’IP peut être remplacé par un X. Ainsi, un indice IP3X voudra dire que la lampe est protégée contre les corps solides au-delà de 2,5 mm mais qu’elle n’est pas protégée contre l’eau.

Send this to a friend