Hier avait lieu une conférence réunissant tous les partenaires de Microsoft Inspire, à Las Vegas. À cette occasion, le géant américain a scanné Julia White (une cadre travaillant sur Azure) dans un studio « Mixed Reality ». Celui lui a permis de faire apparaître sa réplique parfaite, pour lui faire réaliser un discours dans une langue qu’elle ne maîtrisait pas.

Jean-Luc Mélenchon pourra aller chercher des soutiens à l’étranger lors des prochaines élections présidentielles. Ce mercredi, dans le cadre d’une conférence, Microsoft a dévoilé des copies holographiques pouvant s’exprimer dans d’autres langues. En effet, on a pu voir un hologramme de sa cadre Julia White réaliser une traduction du discours d’ouverture en japonais.

Comment a-t-elle fait ?

Pour réaliser cette prouesse, l’entreprise a scanné, Mme White, dans un studio « Mixed Reality » (ou « réalité mixte). Ces studios sont équipés d’appareils d’éclairage et de caméras haute résolution qui permettent de capturer un hologramme numérique quasiment identique à la personne ciblée. Après avoir obtenu une copie visuelle, l’entreprise a usé d’une autre technique pour constituer une traduction parfaite des paroles de Julia White. Microsoft a utilisé ses technologies Azure AI et la synthèse vocale neuronale sur des enregistrement de voix de Mme White depuis un casque Hololens. Cela a permis de créer une traduction de son discours avec sa signature vocale.

Microsoft avait déjà produit des hologrammes jusqu’alors, mais jamais associés à une traduction aussi précise et personnalisée qu’aujourd’hui. Comme l’a si bien dit Mme White lors de son discours, le futur, c’est maintenant.

Le géant américain ne cesse d’impulser l’évolution de la technologie à travers notre monde. Pour rappel, il a inauguré le premier data center pour le Cloud en Afrique au mois de mars. Il contribue aussi à l’évolution de Qwant, pour donner plus d’alternatives aux consommateurs en matière de moteurs de recherche. De plus, il soutien l’émergence des entreprises technologiques de demain avec son programme Ai Factory, dont les locaux sont à Paris.