D’ici 2030, des hommes japonais devraient poser les pieds sur la Lune. D’ici là, Toyota va travailler d’arrache-pied sur le rover lunaire qui leur permettra de se déplacer sur l’astre. L’objectif est qu’il soit prêt à être lancé en 2029.

La conquête spatiale semble être beaucoup liée à l’ego. Alors que les USA avaient investi énormément pour devancer l’URSS dans le voyage vers la Lune en 1969, le Japon semble reproduire le même schéma avec la Chine. L’agence spatiale japonaise, la JAXA, veut envoyer des hommes sur la Lune d’ici 2030, en collaboration avec d’autres agences spatiales. Cela correspond à la date vers laquelle l’agence spatiale chinoise prévoit d’envoyer des hommes sur la Lune, il est difficile de ne pas voir là une course.

Pour assurer le déplacement de ses astronautes en 2030, la JAXA aura besoin d’un rover performant. C’est pourquoi elle a annoncé conjointement avec Toyota que le rover qu’elle lui a commandé plus tôt cette année devrait être prêt dès 2029.

A quoi ressemblera le rover ?

Le véhicule qui transportera les astronautes fera environ 6 mètres de long pour cinq mètres de large, et sera haut de trois mètres et demi. De quoi leur assurer de la place. Grâce à ses six roues, l’énergie solaire et des piles combustibles, il sera en mesure de transporter deux personnes sur une distance de presque 10 000 km. L’intérieur du véhicule sera pressurisé, ce qui signifie que les astronautes n’auront pas besoin de rester en combinaison à l’intérieur.

Un calendrier riche en défis

Toyota va s’investir très longtemps sur le développement du rover, mais elle n’aura pas le loisir de rater ses échéances car le projet se finira à peine un an avant le décollage des astronautes. Voici son calendrier :

2019 : Identification des éléments technologiques à développer pour la conduite à la surface de la lune; élaboration d’un cahier des charges pour un prototype de rover.

2020 : fabrication des pièces d’essai, fabrication d’un prototype du rover.

2021 : Test du prototype et évaluation des pièces d’essai.

2022 : Fabrication et évaluation d’un prototype de rover à l’échelle 1:1 ; acquisition et vérification des données sur les systèmes de pilotage nécessaires à l’exploration des régions polaires de la Lune.

2024 : Conception, fabrication et évaluation d’un modèle d’ingénierie du rover ; conception du modèle de vol réel.

2027 : Fabrication, tests de performance et de qualité du modèle de vol.

Le rover devrait arriver sur la Lune avant les explorateurs et venir à leur rencontre. Il sera utilisé pour explorer les pôles lunaires à la recherche d’eau gelée. On espère qu’un français fera partie des deux astronautes à effectuer l’expédition. La JAXA et le CNES (Centre National d’Études Spatiales) ont déjà collaboré sur des projets importants, la perspective est donc envisageable.