Des chercheurs du Georgia Institute of Technology, aux États-Unis, ont mis au point de minuscules robots capables de capter les ultrasons pour se déplacer. Ces petits robots de 2 mm de long pourraient un jour être capables de nous soigner de l’intérieur.

Le biomimétisme inspire de plus en plus les chercheurs

Alors que certains robots s’inspirent du comportement du calamar, d’autres sont aussi capables de nager à l’intérieur de notre vessie. En effet, Metin Sitti, directeur du département d’intelligence physique à l’Institut Max Planck a lui mis au point un robot qui ressemble à une microscopique méduse. Il explique que : “si vous appliquez un champ magnétique lent dans une direction ascendante, les bras se courberont lentement vers le haut. Ensuite, un signal magnétique descendant très rapide permettra aux bras de se plier très vite vers le bas”.

De leur côté, les scientifiques du Georgia Institute of Technology ont développé des robots qui se déplacent en captant les vibrations provenant de différentes sources. Une astuce simple a permis d’accoupler un minuscule actionneur piézoélectrique à un corps en polymère imprimé en 3D dont les fines pattes sont inclinées pour se déplacer dans des directions spécifiques en réponse aux vibrations. Vous allez mieux comprendre en jetant un coup d’œil à cette vidéo : 

Des petits robots qui se promènent dans notre corps

Alors qu’ils ne pèsent que 5 mg et ne mesurent que 2 mm de long, ces petits robots sont capables de se déplacer assez rapidement : 8 mm par seconde, ce n’est pas ridicule. Ce n’est pas tout : ils sont extrêmement flexibles, ce qui leur permet d’atteindre les moindres recoins de notre corps.

En revanche, leur design doit être revu pour permettre aux robots de prendre de multiples directions. Si cette technologie continue de progresser, les robots pourraient résoudre certains de nos problèmes de santé directement à l’intérieur de notre corps, ce qui offrirait de nouvelles pistes d’exploration pour les scientifiques.