Une demi-douzaine d’anciens salariés et d’autres toujours en poste chez Tesla, affirment que l’entreprise instaure des conditions de travail particulièrement hostiles. Les objectifs sont tellement intenables que les employés sont obligés de trouver des subterfuges pour les atteindre, en négligeant la qualité des processus de fabrication.

Les objectifs comptent plus que la qualité

Ces 6 employés ou ex-employés de chez Tesla ont fourni à CNBC, des preuves de leurs affirmations. Des photos montrent qu’ils ont été obligés de réparer des supports en plastique contenant des composants électriques avec du ruban adhésif. La société d’Elon Musk les aurait même obligé à travailler de nuit, dans des conditions particulièrement froides et humides.

Des accusations qui surgissent quelques jours seulement, après que Tesla ait établi un nouveau record de vente de ses véhicules. Au cours du second trimestre de l’année 2019, l’entreprise a expédié 95 200 véhicules en 3 mois alors qu’elle n’en avait vendu que 40 740, à la même époque l’année dernière. Étonnement, Tesla n’expliquait pas un tel record. Il semblerait que la disponibilité de la Tesla Model 3 au Royaume-Uni ait contribué à cette hausse de la demande. Ce modèle est le plus populaire des voitures de Tesla, puisque sur les 95 200, 77 550 appartenaient à cette gamme, contre seulement 17 650 pour les Model S et X.

La température dans les usines est insoutenable

Dans le viseur des employés : la ligne de production GA4. Une chaîne de production qui a pour objectif de sortir 6 000 Tesla Model 3 chaque semaine. Cette seule partie des usines Tesla serait à l’origine de 20% de toute la production de la Tesla Model 3. Les conditions de ces employés sont extrêmement difficiles et les objectifs à atteindre sont volontairement très élevés. Des solutions trop rapides et souvent de moins bonne qualité doivent parfois être appliquées, d’après les salariés.

Parmi les problèmes majeurs : la température à l’intérieur de l’usine est régulièrement citée. Des ventilateurs sont censés offrir un peu de frais aux employés, mais cela ne suffit plus. À l’inverse, les nuits sont glaciales et les employés sont obligés de porter plusieurs couches pour se protéger des températures. Certains essayent même de se réchauffer à l’aide de leurs lampes chauffantes.

Un porte-parole de la société d’Elon Musk précise que : “nous travaillons d’arrache-pied pour créer un environnement de travail aussi sûr, équitable et amusant que possible, et il est extrêmement important pour nous que les employés soient heureux de venir au travail chaque jour. Le plus étonnant, c’est qu’en réalité, nous avons un grand nombre d’employés qui demandent à travailler sur le site GA4”.