C’est officiel : l’armée américaine est sur le point de faire entrer des véhicules robotisés dans ses effectifs. Dès 2020, les militaires devraient être épaulés lors de phases de tests, par des Mission Enabler Technologies-Demonstrators (MET-D). Des prototypes automatisés, dérivés du M113, au sein desquels des soldats pourront se focaliser sur leurs missions.

Des véhicules robotisés dans l’armée d’ici 2021

Dans un premier temps, les véhicules robotisés ne devraient pas être déployés en situation de combat réel. Les militaires observeront d’abord le fonctionnement des robots lors de phases d’essais grandeur nature. Cette première étape d’observation permettra de comprendre comment les véhicules se comportent dans la vie réelle, dans différentes situations. Sur chaque robot, 4 soldats seront positionnés à l’arrière. Les MET-D seront équipés de mitrailleuses 7,62 mm. Les exercices doivent s’intensifier au cours de l’année prochaine pour qu’en 2021, ces véhicules soient aptes à rejoindre officiellement les terrains de guerre.

Armes autonomes : des avantages et des risques

Un tel système robotique pourrait avoir de nombreux avantages pour l’armée de terre américaine. Les experts estiment que cela pourrait permettre de réduire les risques dans des scénarios où les soldats ne veulent pas s’exposer, comme lors du premier contact avec une force ennemie. Évidemment, les robots ne sont pas près de remplacer les humains. Ce n’est pas l’objectif. L’idée est de trouver une complémentarité entre les machines autonomes et les soldats, tout en réduisant les risques.

Pourtant, les armes autonomes sont controversées à travers le monde. Déjà, en 2017 de nombreux entrepreneurs de l’intelligence artificielle et de la robotique avertissaient l’ONU du danger des armes robotisées. À l’époque, ils précisaient déjà que : “les armes autonomes mortelles menacent de devenir la troisième révolution dans la guerre. Une fois développées, elles permettront de lutter contre des conflits armés à une très grande échelle, de manière bien plus rapide et incontrôlable que les humains ne pourront maîtriser”.