PSA et Vinci valident une nouvelle phase de test pour leurs véhicules autonomes
Intelligence ArtificielleTransports

PSA et Vinci valident une nouvelle phase de test pour leurs véhicules autonomes

Les deux groupes français se positionnent dans la course aux voitures autonomes.

PSA en collaboration avec l’entreprise Vinci a testé sa Peugeot 3008 autonome en conditions réelles. Depuis 2016, les deux groupes français collaborent autour de l’autonomie des véhicules. En 2017, c’est une Citroën C4 Picasso qui a fait l’objet d’un test concluant en traversant sans assistance un péage.

Hier, la 3008 a passé avec brio un zone de travaux en mode autonome, un nouveau palier pour le programme AVA (véhicule autonome pour tous). Ces tests se sont déroulés sur le territoire français, sur les autoroutes A10 et A11. Carla Gohin, directrice des nouvelles technologies du groupe PSA, indique à ce sujet : « cette expérimentation marque une étape supplémentaire dans le déploiement du véhicule autonome. Il s’agit, deux ans après la première expérimentation, d’intégrer toujours plus de contraintes dans les cas d’usage en renforçant la communication entre le véhicule autonome et l’infrastructure pour élargir le domaine d’action du système tout en garantissant la sécurité. »

Pierre Coppey, PDG de Vinci Autoroutes, explique : « l’infrastructure autoroutière intelligente est un atout essentiel au développement du véhicule autonome. Elle permet d’enrichir les données contextuelles diffusées au système de guidage pour optimiser la prise de décision du véhicule et sa trajectoire ».

Vinci et PSA continuent de travailler main dans la main pour améliorer les interactions entre les véhicules autonomes et l’environnement autoroutier.

Send this to a friend