Bien que les véhicules autonomes Waymo soient déjà en circulation dans certaines parties du monde, la filiale d’Alphabet continue de tester ses systèmes autonomes et parcourt de nombreux kilomètres virtuels. Waymo vient de passer la barre des 10 milliards de kilomètres virtuels parcourus. Ces tests permettent aux véhicules de mieux appréhender certains scénarios de la vie réelle.

Le virtuel avant le réel

En octobre dernier, la société annonçait que ses voitures autonomes avaient parcouru 16 millions de kilomètres dans la vie réelle. On se rend que compte que finalement, les kilomètres parcourus par les véhicules Waymo, dans le monde réel, ne représentent qu’une infime partie de ceux parcourus par l’ensemble des systèmes autonomes de la société.

La filiale d’Alphabet a récemment révélé qu’elle avait passé les 10 milliards de kilomètres virtuels, dans l’objectif de tester et d’améliorer sa technologie. Ce monde virtuel dans lequel les systèmes des véhicules sont testés, permet d’éviter de provoquer des risques ou même des accidents dans la vraie vie. Dans son simulateur de conduite autonome, Waymo exploite 25 000 voitures autonomes, tout au long de la journée.

Il faut être astucieux pour améliorer un système autonome

Chaque nouvelle information collectée par une voiture est partagée avec le reste de la flotte. Avant de déployer massivement ses voitures dans le monde réel, Waymo veut encore les perfectionner virtuellement. Quoi qu’il en soit, les lieux autour du monde qui autorisent les véhicules autonomes à rouler, sont peu nombreux. Les constructeurs doivent donc trouver des astuces pour les perfectionner, sans avoir besoin de les faire rouler.

Le CEO de Waymo, Dmitri Dolgov, a déclaré que : “les simulations à grande échelle sont primordiales pour améliorer notre solution. Toutes ces heures passées à rouler virtuellement, permettent à nos véhicules de se perfectionner. Au fur et à mesure que le système autonome mûrit et que ses résultats approchent les 99,99 % de sécurité, c’est qu’il est temps de lancer les véhicules dans la vraie vie”