Le mois dernier, l’application DeepNude s’est rapidement propagée sur le web. Cette dernière utilisait un réseau de neurones artificiel pour simuler une technologie capable d’enlever les vêtements d’une personne en photo. Très vite, les développeurs se sont rendu compte des proportions que prenait cette application, et ont décidé de la supprimer. Malgré tout, les internautes restent vifs, et il est très compliqué de faire complètement disparaître n’importe quel contenu qui a été mis en ligne.

Une fois l’application officielle supprimée, le code source s’est propagé de partout, et principalement sur GitHub. Cette plateforme appartenant à Microsoft a décidé de mettre un terme à cette propagation en supprimant tous les fichiers de code relatifs à cette application. Motherboard, qui d’ailleurs a dénoncé en premier cette application, confirme que GitHub ne recevrait plus de projets similaires à DeepNude, la plateforme estime que ce contenu va à l’encontre des ses règles. Lors de la suppression de ces dépôts, l’un d’eux était géré par le créateur de l’application officielle DeepNude. En postant le code source de l’application sur GitHub, le développeur de DeepNude se justifie en indiquant que la technologie de cette application pourrait être utile dans de nombreux cas. L’équipe derrière DeepNude, avait écrit dans article depuis supprimé : « DeepNude utilise une méthode intéressante pour résoudre une problématique typique d’IA, ce qui pourrait être utile pour les chercheurs et les développeurs travaillant dans d’autres domaines comme la mode, le cinéma et les effets visuels. »

Les règles de GitHub sont simples : « Le contenu sexuel non pornographique peut faire partie de votre projet, ou peut être présenté à des fins éducatives ou artistiques”. Mais la plateforme interdit les contenus “pornographiques” ou “obscènes ». Il semblerait donc que DeepNude ait franchi cette limite. Les deepfakes sont nés du porno, c’était un moyen de créer de fausses scènes avec des acteurs, ou actrices connues. Ensuite, cette technologie s’est montrée menaçante dans de nombreux autres domaines comme la politique.

Cependant, on découvrait récemment que le deepfake n’était pas uniquement voué à faire du mal, cette technologie pourrait être un atout majeur pour la médecine dans les années à venir.