Carrefour France n’a jamais caché son appétence pour les nouvelles technologies. À ce propos, nous venons d’apprendre que la société va investir dans une solution d’intelligence artificielle, pour optimiser sa chaîne logistique. La solution Symphony RetailAI, intégrera bientôt les immenses entrepôts du distributeur français.

L’IA au service de la rentabilité

En 2018 déjà, la société annonçait un partenariat à venir, avec Google pour proposer une nouvelle expérience d’achat, grâce à l’Assistant Google. Preuve que Carrefour a toujours voulu se servir des nouvelles technologies, pour se différencier de ses concurrents. Avec ce partenariat stratégique, les deux sociétés espèrent pouvoir concurrencer Amazon. De son côté, Carrefour veut s’imposer dans le commerce commandé par la voix. C’était aussi un partenariat historique, Carrefour était le premier distributeur qui s’associait avec le géant américain Google.

Aujourd’hui, c’est au niveau de sa logistique que Carrefour souhaite intégrer une solution novatrice. Symphony RetailAI est le premier fournisseur mondial de solutions de gestion de la croissance du chiffre d’affaires basées sur l’intelligence artificielle et des analyses centrées sur le client. Carrefour France décide de se lancer avec cette solution pour améliorer la gestion du remplissage de ses entrepôts et optimiser les flux de stock ainsi que sa chaîne logistique.

La logistique est au cœur de la transformation des achats

Au Brésil, Carrefour travaille déjà avec Symphony RetailAI. Ce partenariat en France n’est donc que la continuité d’une relation de longue date. Franck Noel-Fontana, Directeur de la transformation des achats de Carrefour France, explique que : “sur le marché de la distribution, particulièrement concurrentiel et en constante évolution, la chaîne logistique est plus que jamais au cœur de la satisfaction de nos clients et de notre performance commerciale».

En France, 90 entrepôts seront concernés par l’arrivée de cette solution. Carrefour France sera désormais en capacité de modéliser et de simuler des flux de marchandises, pour optimiser tous les paramètres, à savoir : le transport, la logistique, la gestion des stocks ou encore la distribution. Ce n’est pas tout; l’entreprise compte bien maximiser la rentabilité de sa chaîne logistique de bout en bout, grâce au service et à l’optimisation des inventaires et coûts.