Bird installe son hub européen à Paris et promet 1000 emplois
Transports

Bird installe son hub européen à Paris et promet 1000 emplois

La startup américaine traverse l'océan, et pose ses valises à Paris pour y installer sa plaque tournante européenne.

Bird, la startup de trottinettes électriques, déjà présente à Bordeaux, Lyon, Paris, et Marseille, prévoit de s’installer davantage dans la capitale en montant un hub qui embauchera 1000 personnes. Ce lieu sera en charge de développer les services Bird en Europe. Travis VanderZanden, CEO de Bird, a déclaré que ce hub sera la « deuxième maison » de l’entreprise native de Santa Monica.

Les trottinettes électriques Bird sont présentes à Paris depuis août dernier. Depuis, la ville est littéralement envahie par ces véhicules, qui donnent du fil à retordre à la Mairie de Paris. 20 000 trottinettes électriques en libre service circulent actuellement dans les rues de la capitale, et ce nombre devrait doubler d’ici la fin de l’année, si la ville ne réagit pas. Anne Hidalgo, maire de Paris, évoquait le mois dernier des mesures radicales, puisqu’elle voudrait supprimer 8 services sur 12 de ses rues.

Il est donc peu probable que cette promesse de créer 1000 emplois fasse changer d’avis la Mairie de Paris, qui a commencé à instaurer des amendes pour les mauvais comportements. Depuis le 1er juillet 2019, une amende de 35 euros est imposée en cas de mauvais stationnement, ainsi qu’une amende de 135 euros pour ceux qui circulent sur le trottoir. La limite des véhicules a aussi été bridée à 20 km/h dans les rues de la capitale. Dix jours plus tard, la police municipale de Paris a déjà émis plus de 1000 contraventions, et saisi 600 trottinettes.

Patrick Studener, responsable de Bird en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, explique que Paris s’est montrée accueillante à l’égard de cette nouvelle mobilité urbaine, dans le but de réduire l’utilisation de la voiture. Il aimerait que la capitale continue dans ce sens.

Send this to a friend