Le marché des agents virtuels intelligents représentera 1,07 billion d'euros
Intelligence ArtificielleMarketing

Le marché des agents virtuels intelligents représentera 1,07 billion d’euros

Les entreprises s'intéressent de plus en plus à ces intelligences artificielles, capables d'automatiser une grande parie des tâches basiques.

Ces intelligences artificielles, appelées agents virtuels (AVI), qui permettent aux entreprises d’automatiser un processus et de réduire les coûts de main d’œuvre, sont en train de se développer massivement. Dans le rapport « The Business Value of Artificial Intelligence, Worldwide 2017-2025« , publié par Gartner, on peut lire que que le marché des agents virtuels intelligents devrait passer de 300 milliards de dollars (267 milliards d’euros) en 2017 à 1,2 billion de dollars 2030 (1,07 billion d’euros).

Un marché en pleine expansion

Nous connaissons tous ces robots, capables de prendre en charge les demandes et les tâches simples dans des centres d’appel. Il s’avère que la demande de solutions basées sur et augmentées par l’intelligence artificielle, plus précisément sur ces agents automatisés, grimpe en flèche. Avec un peu de recul, on comprend que cette croissance s’opère et que les entreprises réclament toujours plus de technologies comme celles-ci.

D’après Gartner, le niveau des tâches effectuées par ces intelligences artificielles, devrait augmenter. À ce jour, des tâches de routine, plutôt simples et très automatisées, sont réalisées par les agents virtuels. Pourtant, demain, avec la démocratisation de ces outils, on peut s’attendre à ce qu’ils prennent une place bien plus importante et que leurs compétences augmentent.

L’emploi pourrait aussi en bénéficier

Le rapport estime que cette évolution n’entraînera pas forcément de pertes d’emploi. 2,3 millions d’emplois pourraient être créés grâce à l’intelligence artificielle, contre « seulement » 1,8 million qui disparaitraient. La balance serait positive grâce à l’engouement des entreprises pour le développement de l’intelligence artificielle.

Le facteur le plus intéressant pour l’entreprise, c’est le coût du robot. Un agent virtuel coûte en moyenne, le dixième du tarif d’un agent humain. À l’origine de cette tendance de fond : Google Amazon, Microsoft, ou encore IBM, qui investissent tous massivement dans la recherche. Ce sont eux qui imaginent les technologies de demain et qui donnent le tempo.

Par l’intermédiaire de la technologie Duplex, Google Assistant et l’un des meilleurs exemples d’assistant virtuel sur le marché. La société américaine offre la possibilité aux utilisateurs de Pixel de réserver un dîner au restaurant ou un rendez-vous chez le coiffeur, simplement en demandant à Google Assistant de le faire pour nous.

Send this to a friend