Un mois après la Stadia Connect, l’événement Google qui a officialisé le lancement de son service cloud gaming, la firme de Mountain View a mis à jour la FAQ de Stadia. Désormais, nous savons qu’un utilisateur ne perdra pas accès à ses jeux, même si l’éditeur quitte la plateforme. Cela signifie donc que dès lors qu’un jeu est acheté il sera tout le temps jouable, même si son éditeur le retire de la vente pour les autres joueurs.

Du nouveau pour le multijoueur

Cette mise à jour de la FAQ était attendue par les adeptes de la plateforme puisque les deux présentations de Stadia n’ont pas donné assez de précisions sur le service. En ce qui concerne le multijoueur, les premiers jeux compatibles devraient être proposés dès novembre, en même temps que le lancement de la plateforme. Google écrit : « Il y aura des contenus multijoueurs et nous travaillons avec davantage d’éditeurs et de développeurs chaque jour pour vous apporter les meilleurs jeux sur Stadia. » Le multijoueur en local sera aussi disponible avec quatre manettes Stadia, basées sur le même Chromecast Ultra.

Où en est le cross-plateforme ?

La manette Google, appelée Stadia Controller devrait utiliser le Bluetooth pour se connecter, mais les actions seront transmises par Wi-Fi. En ce qui concerne les supports portables, il sera possible de brancher la manette en USB-C sur l’appareil.
À propos du cross-plateforme, Google ne s’est pas prononcé davantage. Cependant, la firme de Mountain View « prévoit de travailler avec les meilleurs développeurs, dont certains qui souhaitent activer le jeu cross-plateforme ».

Un lancement très restreint pour novembre

Alors que le lancement est prévu pour la rentrée prochaine, les Pixel 3 et 3a devraient être les seuls smartphones compatibles pour les débuts. Cela va également pour les autres supports, Google confirme que tous ne seront pas compatibles dès le départ. Les téléviseurs devront être équipés d’un Chromecast Ultra, tandis que les ordinateurs devront forcément tourner sous Chrome OS. Avec les temps, ces conditions devraient peu à peu disparaître pour laisser place à un service compatible avec tout type de plateformes.