Apollo 11 a peut-être contaminé la Terre avec des micro-organismes lunaires
Science

Apollo 11 a peut-être contaminé la Terre avec des micro-organismes lunaires

Une erreur commise lors de l'atterrissage aurait pu permettre à des germes lunaires de se développer sur Terre.

Des révélations d’astronautes au média Space, laissent penser que la mission Apollo 11 aurait pu ramener des germes lunaires sur la Terre. Il y a exactement 50 ans, dans le cadre de la mission Apollo 11, des astronautes américains mettaient le pied sur la lune. Malgré les efforts déployés par les équipes de la NASA, une erreur commise lors de l’atterrissage, aurait pu permettre à des micro-organismes lunaires de contaminer la Terre.

Des précautions insuffisantes

À l’époque, les trois membres de l’équipage portaient des vêtements spéciaux, pour éviter que des germes lunaires ne puissent s’y accrocher. Malgré le pourcentage de chance infime, que des micro-organismes existent sur la Lune, la NASA avait pris toutes les précautions nécessaires, pour éviter un scandale sanitaire. Lors de leur retour sur Terre, les 3 astronautes ont même passé plusieurs jours en quarantaine, pour que les scientifiques s’assurent qu’ils ne soient pas contaminés.

Les révélations des astronautes laissent penser que ces mesures de précaution n’étaient clairement pas efficaces et que des germes lunaires auraient facilement pu atteindre la surface de la Terre. Avant le début la mission, l’agence spatiale américaine était plutôt sereine à propos de ce potentiel risque.

Pourtant, depuis que nous savons que l’astronaute Michael Collins, resté dans le module de commandement pendant que ses coéquipiers Neil Armstrong et Buzz Aldrin étaient sur la Lune, a expliqué que toutes les précautions de la NASA n’était pas suffisantes.

En effet, au moment de leur retour sur Terre, les astronautes ont amerris dans l’océan Pacifique et se sont faits désinfecter avec un simple chiffon, qui a terminé dans l’eau. De potentiels micro-organismes auraient très bien survire au fond l’océan et même proliférer.

Send this to a friend