YouTube fait du tri, et estime que les vidéos en rapport avec le piratage ne sont plus acceptables sur sa plateforme. Jusque là, rien de très contraignant, cependant, comme à son habitude la plateforme vidéo ne fait pas dans la finesse, et supprime sans faire attention des vidéos complètement inoffensives. On y trouve notamment des contenus éducatifs sur la cybersécurité, cette erreur de la part de la plateforme a fortement déçu les créateurs, ainsi que les utilisateurs.

Un représentant de la plateforme appartenant à Google, explique à The Verge : « Avec le volume énorme de vidéos sur notre site, nous faisons parfois le mauvais choix. Nous avons mis en place un processus d’appel pour les utilisateurs. Lorsque nous sommes informés qu’une vidéo a été supprimée par erreur, nous agissons rapidement pour la rétablir. »

Pour sa défense, modérer le contenu sur une plateforme de la taille de YouTube est loin d’être simple. Toutefois, une telle purge pénalise les utilisateurs en quête d’apprentissage sur le sujet en question. Kody Kinzie, cofondateur de Hacker Interchange, une organisation dédiée à l’enseignement de la sécurité informatique, a vu ses dernières vidéos refusées par la plateforme.

Dernièrement, YouTube a mis à jour sa politique en matière de gestion du contenu haineux. Par la suite, la plateforme a donc commencé à supprimer de nombreuses vidéos relayant un discours jugé illicite. Dans cette vague de suppression, YouTube a enlevé plusieurs vidéos historiques dans lesquelles apparaissait Hitler. Ces contenus servaient à plusieurs enseignants pendant leurs heures de cours.