Il semblerait que la précision de la reconnaissance faciale ne suffise plus aux clients d’Alipay, pour payer grâce à la reconnaissance faciale. Certains d’entre eux se sont plaints parce qu’ils trouvaient que leur visage était déformé dans l’application Alipay. Pour pallier ce problème, la société a décidé de lancer de nouveaux filtres de beauté. Annoncé sur le réseau social Weibo, ces filtres viendront s’appliquer au moment du paiement.

Alipay vous rend moche

La filiale d’Alibaba spécialisée dans les paiements électroniques estime que l’apparence des utilisateurs, même pour payer, doit être prise en compte. La société précise cela : “nous allons vous rendre encore plus belle qu’avec une caméra de beauté. Je parie que vous serez impressionné”. Un sondage réalisé en Chine a montré que plus de 60% des personnes interrogées pensent qu’elles sont plus laides avec la méthode de paiement d’Alipay, que sur un appareil photo ordinaire. Dans la société narcissique dans laquelle nous vivons, la filiale d’Alibaba a compris qu’elle devait clairement miser sur ce créneau. Avec près d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois Alipay doit s’adapter aux demandes de ses clients. Les chinois font de plus en plus attention à leur image.

Une future norme ?

L’expérience utilisateur de nos futurs moyens de paiement doit-elle passer par l’application de filtres ? Il est probable que oui. Si la mécanique de faire scanner son visage en caisse afin de payer est simple, la photo que nous renvoie la reconnaissance faciale se doit d’être en accord avec l’expérience que l’on souhaite vivre en point de vente. Ainsi, si une boutique, à travers le paiement, vous montre (artificiellement) plus beau que vous l’êtes, vous serez certainement tenté de revenir, ou de continuer d’utiliser la reconnaissance faciale pour payer. C’est bête, mais cela devrait marcher.