Uber Eats, le nouveau sponsor de l’Olympique de Marseille, continue d’innover en essayant une nouvelle fonctionnalité aux États-Unis. L’option « dine-in » est discrètement déployée pour un petit échantillon d’utilisateurs. Dans quelques villes comme à Austin, au Texas, les clients peuvent désormais choisir entre commander de manière classique, ou commander en allant chercher la commande au restaurant. Dans ce deuxième cas de figure, les utilisateurs ont le choix de repartir, ou de rester manger sur place.

Business Insider US a envoyé quelques questions concernant l’éventuel déploiement de cette nouvelle option. Uber a refusé de donner plus de précisions concernant les villes sélectionnées pour la phase de test, ni à quel moment ont commencé les expérimentations. Un représentant de l’entreprise a écrit : « Nous réfléchissons toujours à de nouvelles manières d’améliorer l’expérience Uber Eats ». Le média américain a tout de même réussi à récolter des captures d’écran de cette nouvelle interface.

Uber Eats

Une nouvelle tendance qui prend de l’ampleur.

Cette innovation devrait faire gagner beaucoup de temps aux clients, mais rajouter une charge de travail supplémentaire aux restaurateurs. Avec « dine-in », Uber Eats permettra de commander et payer en avance sans perdre de temps au restaurant. Mc Donald’s ou Starbucks auraient déjà pensé à des fonctionnalités de ce type, et pourraient prochainement les proposer sur leurs applications mobiles.

Stas Matviyenko, CEO de la startup AllSet, explique : « Avec les plats à emporter, vous devez apporter votre nourriture au bureau ou trouver une place dans la rue et manger dans une boîte ». La tendance « dine-in » devrait permettre de remédier à cette problématique, en proposant de nouvelles façons de manger rapidement, sans forcément passer par un snack bas de gamme, ou dans un fast food.

Cette option peut sembler absurde, puisqu’elle reste similaire à une plateforme de réservation classique dans un restaurant. Cependant, la nouveauté d’Uber Eats permet de réserver en même temps le repas. Une solution qui pourrait remédier à l’attente au restaurant et leur permettre de servir plus clients par jour.

En innovant de la sorte, le service de livraison de repas de l’entreprise américaine continue malgré la période compliquée dans laquelle se trouve actuellement son service VTC.