TikTok : le Royaume-Uni inquiet sur la bonne protection des enfants
Réseaux Sociaux

TikTok : le Royaume-Uni inquiet sur la bonne protection des enfants

La messagerie du réseau social permet à n'importe quel adulte d'entrer en contact avec n'importe quel enfant.

Le Royaume-Uni ne plaisante pas avec la protection des enfants. Elizabeth Denham, commissaire à l’information, examine actuellement si TikTok ne viole pas la loi en vigueur dans le pays, sur la protection des données relatives aux enfants. Une problématique qui pourrait inquiéter ByteDance, la société qui détient TikTok et bien d’autres entreprises.

Sur TikTok, un adulte peut entrer en contact avec un enfant

Plus tôt cette année, le Royaume-Uni interpellait Snapchat sur le très jeune âge de ses utilisateurs. Le pays lui demandait d’imposer une limite plus stricte pour que les moins de 13 ans ne puissent pas accéder au réseau social. Suite à cela, Snapchat avouait que son système de vérification d’âge, fonctionnait mal et disait qu’il allait prendre des mesures. Aujourd’hui, c’est au tour de TikTok d’être dans le viseur des organes de régulation.

En réalité, l’enquête a démarré dès février dernier. Elizabeth Denham explique que : « nous examinons les outils de transparence pour les enfants, mis en place par TikTok. Nous observons également le système de messagerie, qui est complètement ouvert, et nous analysons le genre de vidéos qui y sont publiées et partagées par les enfants. Une enquête est en cours sur TikTok, pour déterminer si sa politique de protection des données des enfants est réellement efficace ».

Au-delà de cette problématique liée à l’âge, il a été démontré, à de nombreuses reprises, que TikTok permettait à de nombreux prédateurs d’échanger avec des enfants.

TikTok peut s’attendre à une belle amende

Le Royaume-Uni a de sérieux doutes sur TikTok. La façon dont la messagerie du réseau social, permet à n’importe quel adulte de transmettre une message à n’importe quel enfant, est particulièrement préoccupante. Elizabeth Denham en est convaincue : « nous sommes pratiquement certains que l’entreprise viole la réglementation générale sur la protection des données (RGPD) qui exige de l’entreprise qu’elle fournisse différents services en fonction de l’âge et de vraies protections pour les enfants ».

TikTok a déjà été condamné à une amende de 5,7 millions de dollars (5 millions d’euros) par la Federal Trade Commission (FTC) aux États-Unis. Même problème que sur Facebook : la FTC a constaté un nombre conséquent d’utilisateurs de moins de 13 ans et avait reçu des milliers de plaintes de parents, selon lesquels, leurs jeunes enfants pouvaient créer des comptes sans aucune restriction d’âge. Si le Royaume-Uni va au bout de son enquête, TikTok pourrait bien écoper d’une amende équivalente à 4% de son chiffre d’affaires.

Send this to a friend