L'Union européenne exige que les véhicules électriques fassent du bruit
Transports

L’Union européenne exige que les véhicules électriques fassent du bruit

Pour l'UE, les véhicules électriques présentent un danger de par leur silence.

À partir d’aujourd’hui, tous les modèles de voitures électriques devront, dans l’Union européenne, être vendus avec un bruit de moteur artificiel. Il faudra également en équiper un véhicule déjà acquis avant juillet 2021. La Commission européenne a jugé que les véhicules électriques n’émettent pas assez de bruit pour être repérés à distance. Ce manque de bruit peut représenter un réel danger pour les autres usagers de la route, comme les piétons, en particulier les aveugles ou malvoyants.

L’association Guide Dogs affirme que les voitures électriques, ou hybrides sont 40% plus susceptibles de causer un accident avec un piéton. Ces véhicules dotés d’un AVAS (Acoustic Vehicle Alert Systems) devront obligatoire émettre un bruit dès qu’ils circulent à moins de 20 km/h, ou en marche arrière. Ces AVAS pourront varier en fonction du constructeur, cependant les décibels devront être identiques pour tous. BMW a choisi Hans Zimmer pour composer cette sonorité. L’UE exige également que ce son informe le piéton, c’est-à-dire qu’il doit varier si la voiture accélère ou ralentit. Jaguar a déjà présenté à quoi ressemblerait le bruit de son I-Pace.

Quant à Nissan, le constructeur évoquait en 2017, un concept de véhicule chantant. Ce sera surprenant d’entendre pour la première fois des bruits de ce type dans la rue.

L’Europe n’est pas la seule à avoir pris cette décision, les États-Unis exigent ces bruits artificiels avant septembre 2020, de plus les véhicules américains devront émettre ce son jusqu’à 30 km/h.

Send this to a friend