Aujourd’hui, la majorité des engins aquatiques se déplacent uniquement de deux façons : avec des hélices ou avec un système de palmes mécaniques. Pourtant, comme l’expose Spectrum, des chercheurs se sont inspirés des animaux subaquatiques, pour inventer de nouveaux moyens de propulsion pour les robots sous-marins.

Le biomimétisme : l’avenir de la robotique ?

Le biomimétisme est certainement le meilleur moyen de faire progresser les nouvelles technologies. À ce propos, un robot insecte est aujourd’hui capable de voler en autonomie complète. Cette technique consiste s’inspire des comportements naturels, pour les adapter à nos technologies. C’est ce qu’ont décidé de faire des chercheurs, en inventant un robot sous-marin, qui se déplace grâce à des jets de propulsion, qui lui permettent même de sauter hors de l’eau. Ce n’est pas tout : un robot ressemblant étrangement à une coquille Saint-Jacques est capable exactement de la même manière que le coquillage.

Les chercheurs de l’Université de Beihang en Chine, ont modélisé le système de déplacement des calamars. Les vrais calmars, se propulsent à l’aide de jets d’eau. Ils sont capables de sauter hors de l’eau, mais aussi effectuer un vol pendant une courte période en continuant à se projeter dans l’air. C’est impressionnant et c’est précisément ce que les chercheurs chinois ont tenté de reproduire. Les vrais calmars se servent de cette technique pour échapper aux prédateurs.

Le robot sera-t-il plus puissant que son homologue vivant ?

C’est grâce à de l’air comprimé que le robot calamar se déplace. Lorsqu’il libère de l’air d’un seul coup, il génère une poussée suffisamment puissante pour se projeter complètement en dehors de l’eau. Vous comprendrez mieux en regardant la vidéo ci-dessous. Pour l’instant, ce petit n’est capable d’effectuer cette prouesse, qu’une seule fois par utilisation. Les chercheurs ont bon espoir, et pensent qu’ils arriveront bientôt à concevoir un robot avec une plus grande autonomie. Un jour, le robot pourrait dépasser le calamar vivant.