Lors de sa dernière keynote, Apple a annoncé le lancement de son service concurrent à Netflix : Apple TV+. La plateforme de streaming devrait être disponible dès cet automne. Dans une interview accordée au Sunday Times, Eddy Cue, le vice-président senior des services et logiciels internet, hiérarchiquement juste en dessous de Tim Cook, explique que la firme de Cupertino ne cherche pas à proposer un catalogue plus complet que celui de Netflix. Apple aurait l’ambition de proposer plus de qualité, que de quantité.

Apple prévoirait de sortir du nouveau contenu tous les mois. La série The Morning Show devrait ouvrir le bal avec un casting prometteur puisque Jennifer Aniston et Reese Witherspoon seront de la partie. Par la suite, For All Mankind de Ron Moore, Amazing Stories par Steven Spielberg, ou encore Little America, la série de Emily Gordon et Kumail Nanjiani à l’origine du film The Big Sick.

Deux stratégies différentes

Eddy Cue, dans son interview pour le Sunday Times explique : « Leur devise est de créer beaucoup de contenu pour qu’il y ait toujours quelque chose à regarder, et cela fonctionne très bien. Il n’y a rien de mal avec ce modèle, mais ce n’est pas le nôtre. » Rien n’indique si cette stratégie sera payante ou non. Cependant, on reproche souvent à Netflix sa grande quantité de contenus pour finalement regarder quelques programmes originaux. Au contraire, Apple TV+ arrivera-t-il à recueillir autant d’abonnés qu’il l’espère en proposant du contenu à plus petite dose ? En plus de ses contenus originaux, Apple n’a toujours pas indiqué ce qu’il a prévu de diffuser. C’est sûrement ce qui différenciera la plateforme de ses concurrents comme Disney+ qui devrait être lancée le 12 novembre prochain aux États-Unis. De plus le secteur est rempli de services plus appréciés les uns que les autres que ce soit Amazon Prime Video, Hulu, et évidemment Netflix.