La pollution est un véritable fléau. Nos rejets de déchets ont été si forts ces dernières décennies que désormais, plusieurs continents de plastique peuplent notre planète. Néanmoins, si l’on peine à imaginer un futur meilleur, certaines entreprises font des efforts dans ce sens et nous laissent des espoirs. C’est le cas de Pepsi, qui a annoncé hier des efforts considérables (mais encore légers) et des engagements importants pour réduire ses émissions de plastique.

Des canettes d’aluminium pour polluer moins

Pepsi a annoncé hier qu’il allait commencer à emballer son eau Aquafina dans des canettes en aluminium. Cette mesure vise expressément à réduire ses émissions de plastique, pour préserver la vie marine du microplastique. Son aluminium est presque 100% recyclable, et à une bien meilleure empreinte environnementale que le plastique selon certains défenseurs de l’environnement. Pour le moment, cet emballage ne sera disponible qu’après des détaillants de l’alimentation qui stockent ses produits. Cependant, Pepsi prévoit de l’étendre à toute sa chaîne d’approvisionnement. Par ailleurs, le géant du soda à expliquer que les produits de sa marque LIFEWTR ne seraient vendus qu’en polyéthylène téréphtalate recyclé à 100 % et que ses produits à bulles ne seraient plus conditionnés en plastique.

Une empreinte écologique qui devrait rapidement se réduire

Les changements adoptés par Pepsi, qui entreront en vigueur l’année prochaine, devraient lui permettre de réduire de 8000 tonnes sa production de plastique et de 11 000 tonnes ses émissions de gaz à effet de serre. Un chiffre considérable mais qui reste encore petit à l’échelle de l’entreprise. Néanmoins, Pepsi s’est fixé comme objectif de n’utiliser que des emballages recyclables, compostables, ou biodégradables d’ici 2025. Cela devrait encore considérablement réduire son empreinte écologique.

Au sujet de ces changements, Ramon Laguarta, président et directeur général de Pepsico, a déclaré : « Nous faisons notre part pour aborder le problème de front en réduisant, recyclant et réinventant nos emballages pour les rendre plus durables, et nous ne nous arrêterons pas tant que nous ne vivrons pas dans un monde où le plastique sera renouvelé et réutilisé. » L’entreprise n’est pas la première icône de l’alimentation à s’engager pour devenir plus responsable. Début janvier, le Suisse Nestlé annonçait qu’il allait arrêter d’utiliser du plastique à usage unique d’ici 2025.