États Unis : le pistolet biométrique pour lutter contre les violences armées ?
Technologie

États Unis : le pistolet biométrique pour lutter contre les violences armées ?

Déverrouiller son arme, de la même manière qu'un smartphone avant de tirer.

En vue des prochaines élections présidentielles américaines de 2020, le débat entre démocrates a eu lieu cette nuit. Pour les anglophones, la retransmission du live est disponible sur YouTube. À cette occasion, l’ancien vice-président Joe Biden en a profité pour évoquer un projet à première vue loufoque, mais avec du recul semble plutôt intelligent. Joe Biden a dévoilé ses idées concernant un pistolet intelligent.

Aux États-Unis, le port d’arme continue d’enflammer les débats. C’est lorsqu’une question sur la manière dont il travaillerait pour lutter contre la violence armée que Joe Biden a émis cette proposition. « Aucune arme ne devrait pouvoir être vendue à moins que votre empreinte biométrique ne puisse appuyer sur la gâchette. C’est dans notre droit de le faire. Nous pouvons le faire. Notre ennemi, ce sont les fabricants d’armes, pas la NRA. Les fabricants d’armes. » A-t-il déclaré.

Un projet déjà évoqué sous l’ère Obama.

Tout au long de sa campagne, Joe Biden aurait prôné cette solution. Cependant, c’est la première fois qu’il la développe au cours d’un débat. En quelque sorte, cet homme politique serait en faveur d’une nouvelle réglementation, non de l’interdiction du port d’arme. Selon lui, il faudrait que chaque arme soit équipée d’un système biométrique permettant d’authentifier son propriétaire, dans le cas contraire l’arme ne devrait pas fonctionner. De cette manière, il serait plus simple d’identifier un coupable, puisqu’il suffirait de se rendre dans la base de données d’empreintes digitales.

Sous l’ère Obama, plusieurs législateurs, comme le sénateur Ed Markey avait présenté des lois pour des processus similaires. M. Biden tente de ressortir ces idées afin de proposer une solution pour remédier aux violences armées.

Send this to a friend