Aujourd’hui, la plupart des constructeurs automobiles proposent une gamme de véhicules électriques. Cependant, il est nécessaire de posséder une installation dédiée à cela pour rechercher la voiture, ou bien il faut se rendre dans une aire dotée de chargeurs. Pour le moment aucun n’a commercialisé un véhicule véritablement autonome à ce niveau.

Une innovation géniale, malheureusement pas très accessible

Lightyear, une société néerlandaise travaille sur un prototype avec une autonomie de 725 km, capable de se recharger simplement avec la lumière du soleil. Contrairement à Tesla et ses Supercharger, la Lightyear One n’a besoin que de son toit et son capot, qui sont recouverts de cellules photovoltaïques, pour pouvoir avancer. Ces panneaux sont recouverts d’un verre de protection très solide, si bien qu’un adulte peut s’y asseoir dessus sans craindre de l’abîmer. Ce verre de protection, ainsi que les panneaux solaires ont été pensés pour être très légers afin de ne pas alourdir le véhicule, pour économiser au maximum la batterie.

La charge est plutôt rapide, puisqu’en une nuit il est possible d’obtenir une recharge de 400 km, en utilisant une prise classique 230V.

Fondée en 2016, cette entreprise a déjà présenté Stella, une voiture autonome solaire, lors du World Solar Challenge en Australie. La Lightyear One n’est pas une voiture entrée de gamme. Les 500 premières voitures précommandées affichaient un prix de 119 000 euros, alors que la livraison n’est que prévue pour 2021.

Hier, au cours d’un live, l’entreprise européenne, basée aux Pays-Bas, a dévoilé la Lightyear One. La retransmission du live est disponible sur la chaine YouTube de l’entreprise, cependant un résumé reste à disposition :