Google ne veut pas de critiques dans son cortège pour la Pride
Réseaux Sociaux

Google ne veut pas de critiques dans son cortège pour la Pride

Google prévient ses employés avant ce week-end.

Le média américain The Verge a mis la main sur un mémo interne de Google dans lequel l’entreprise rappelle à ses employés le code de conduite de la société. Avec les derniers scandales qui ont entaché la firme de Mountain View, de nombreux employés avaient prévu de manifester en dénonçant YouTube, par exemple.

Le groupe LGBT Gayglers a immédiatement décidé de lancer une pétition pour exprimer leur mécontentement. Ces derniers avaient prévu de manifester en arborant des t-shirts, et slogans envers la politique de YouTube. Google précise que ses employés sont « libres de dire ce qu’ils veulent à titre personnel, tant qu’ils ne sont pas dans le cortège de l’entreprise ».

La grosse affaire liée à YouTube

Si YouTube est cette année visée par la colère des LGBT, c’est en partie à cause de l’affaire concernant Carlos Maza et Steven Crowder. Carlos Maza, un journaliste ouvertement gay, raconte sur Twitter le harcèlement quotidien qu’il subit de la part d’un youtubeur de renom : Steven Crowder. En plus de diffuser de nombreuses insultes homophobes devant sa communauté de 3,8 millions d’individus, il a tendance à s’acharner en particulier sur M. Maza pour sa sexualité, et ses origines mexicaines. Dans un premier temps YouTube n’a pas réagi, jugeant que ces contenus ne dépassaient les limites de ses conditions d’utilisation. Finalement, la plateforme de vidéo a décidé, devant l’ampleur de l’affaire, de démonétiser la chaîne de Steven Crowder.

Devant tant de laxisme, les employés de la firme de Mountain View veulent profiter de l’occasion pour dénoncer ces méfaits. Cependant, l’entreprise ne voit pas les choses de cette façon et ne souhaite pas associer son image au propos qui seront tenus lors de cette marche, à San Francisco, ce week-end.
Il serait étonnant que les employés obéissent docilement, cependant, Google n’a pas développé les sanctions qui seront prises si toutefois un employé du cortège Google arbore des symboles contraires au code de bonne conduite.

Send this to a friend