Les tensions entre Pékin et Washington ne cessent de grandir. D’après le Wall Street Journal, le gouvernement fait savoir qu’il pourrait exiger des entreprises américaines travaillant sur des équipements 5G, qu’elles retirent leur production de Chine.

Trump veut frapper fort

Il y a quelques jours, Apple annonçait vouloir retirer entre 15 et 30% de sa production, de Chine vers d’autres pays asiatiques. En cause : une taxe supplémentaire sur les importations depuis la Chine, décidée par Donald Trump. Celle-ci pourrait représenter 267 milliards d’euros. De quoi dissuader les entreprises américaines de continuer à travailler en Chine.

Aujourd’hui, le président américain s’attaque à la production de la 5G. De nombreuses entreprises américaines font fabriquer leurs équipements en Chine, pour réduire le coût de la main-d’œuvre. Pourtant, cela pourrait bientôt changer. L’administration Trump envisage d’exiger que les appareils 5G à destination des États-Unis soient conçus et assemblés en dehors de la Chine. Un réel coup dur pour Pékin.

Les secrets industriels seraient en jeu

D’ici octobre, de nouvelles règles pourraient entrer en application. D’ici là, les fabricants américains pourraient avoir anticipé et déménagé leurs usines de production. La Maison-Blanche a refusé de commenter ce qui n’est que des rumeurs, pour le moment. Certains responsables gouvernementaux craignent que la Chine ne demande aux usines et aux fournisseurs de surveiller, voire d’espionner les pratiques américaines.

Certaines sources expliquent qu’Ericsson et Nokia sont déjà en train de déplacer leur production de smartphones hors de Chine. Les deux sociétés veulent éviter de se prendre de plein fouet les taxes douanières américaines. Pour Donald Trump, c’est quitte ou double, les fabricants américains auront deux solutions : délaisser le marché américain au profit de la Chine (nettement plus gros), ou s’aligner sur la volonté du gouvernement et délocaliser leurs usines.