Le Royaume-Uni demande à Facebook et eBay de lutter contre les faux avis
Retail

Le Royaume-Uni demande à Facebook et eBay de lutter contre les faux avis

Les deux géants technologiques ont été avertis par l'Autorité Britannique de la Concurrence et des Marchés.

L’Autorité Britannique de la Concurrence et des Marchés pense avoir découvert des preuves troublantes d’un nouveau marché des faux avis sur plusieurs plateformes en ligne. Dans le viseur de l’organe de régulation : Facebook et eBay. Les deux géants du numérique vont devoir mettre en place de nouvelles mesures pour mieux lutter contre ce fléau.

De bons avis, à tout prix

Les deux plateformes en ligne ont récemment été averties par le Royaume-Uni. Même si l’Autorité Britannique ne pense pas que les sites permettent intentionnellement de publier de faux avis, elles demandent aux deux entreprises américaines de prendre de nouvelles mesures, plus fermes, pour éviter le développement massif des faux avis. En vertu de la loi britannique sur la protection des consommateurs, les faux avis sont interdits dans le pays.

26 groupes Facebook ‘malveillants’ ont été découverts. Ces derniers proposent de recruter des personnes pour rédiger de faux avis sur de nombreux sites de vente en ligne. Depuis plusieurs années maintenant, nous sommes très nombreux à prendre en compte les avis. Pour cette raison, l’importance d’avoir des bons avis, devient une nécessité pour les marques. C’est un problème que connaît bien Amazon. Sur la plateforme en ligne, 60% des avis laissés sous les produits high-tech seraient faux. Voici les groupes en question :

Les faux avis fleurissent sur Internet.
Crédit : AMC

Facebook et eBay collaborent

La directrice de L’Autorité Britannique de la Concurrence et des Marchés a déclaré ceci : « nous voulons que Facebook et eBay procèdent à un examen urgent de leurs sites afin d’empêcher l’achat et la vente de faux avis en ligne. Beaucoup d’entre nous se fient aux critiques lorsqu’ils achètent en ligne, pour prendre une décision finale. Il est primordial que les gens puissent avoir confiance dans les avis qu’il lisent. Nous devons nous assurer de leur authenticité.

Facebook et eBay promettent qu’ils coopéreront dans cette lutte. D’après le géant des réseaux sociaux, les 26 groupes découverts par l’Autorité Britannique sont d’ores et déjà fermés. De son côté, eBay a déclaré que : « nous avons une tolérance zéro pour les faux avis. Tous les utilisateurs identifiés comme postant des critiques trompeuses, ont été suspendus. Leurs comptes ont été supprimés. Nous accueillons favorablement le rapport du Royaume-Uni et nous collaborerons étroitement avec, pour faire le ménage sur notre plateforme ».

Send this to a friend