Hopper est une application qui se sert de l'intelligence artificielle pour prédire le prix que coûtera un billet d'avion, cela évite d'avoir des mauvaises surprise, ce qui est assez fréquent pour ce genre d'achat. Aujourd'hui, la startup annonce qu'elle prévoit d'étendre sa technologie à la prédiction des prix des chambres d'hôtel, pour compléter votre voyage.

Un algorithme de prédiction

Vous n'êtes pas sans savoir que le prix d'un billet d'avion ou d'une chambre d'hôtel varie en fonction de nombreux critères régis par des algorithmes. Dans les deux cas, les prix peuvent varier avec des écarts extrêmement importants, en fonction de l'horaire, de la date ou d'évènements extérieurs qui pourraient faire augmenter ou réduire leurs prix. Quand un hôtel à des chambres à remplir, par exemple, les prix baissent.

L'application Hopper s'attaque à ce marché de l'hôtellerie, pour prédire le prix d'une chambre. Le service est déjà en état de fonctionnement dans plus de 1 600 grandes villes du monde et couvre 270 000 hôtels. Dès octobre 2017, Hopper s'exerçait sur les tarifs hôteliers, dans la ville de New York, pour peaufiner son algorithme. Nous sommes souvent à la recherche du meilleur prix et nous pouvons passer des heures à trouver le bon billet d'avion. Mais avec les hôtels, d'autres critères entrent en jeu.

Un algorithme différent pour l'hôtellerie

Le quartier, la ville, les activités disponibles à proximité de l'hôtel, bref un tas de données que l'algorithme d'Hopper doit absolument prendre en compte. La fonctionnalité de recherche d'un hôtel sur l'application permet justement d'affiner son choix en fonction de ces critères. D'après la société, les personnes qui réservent au bon moment peuvent économiser 62 dollars/nuit (55 euros/nuit), quand même.

Hopper est aujourd'hui valorisé à près de 780 millions de dollars (690 millions d'euros), après avoir effectué une levée de fonds de 100 millions de dollars (89 millions d'euros). L'application a déjà été téléchargée près de 40 millions de fois. Avec le développement de l'intelligence artificielle, l'avenir est prometteur pour Hopper.