YouTube Kids veut encore renforcer sa politique de protection pour les enfants
Divertissement

YouTube Kids veut encore renforcer sa politique de protection pour les enfants

Le réseau social serait même prêt à prendre ces mesures malgré l'impact qu'elles pourraient avoir sur les revenus publicitaires.

Les enfants doivent-ils pouvoir regarder l’ensemble des vidéos qui se trouvent sur YouTube ? Certainement pas, c’est précisément la conclusion que fait la plateforme vidéo. Pour cela, YouTube annonce qu’il pourrait améliorer son service dédié aux enfants, YouTube Kids, et aller plus loin dans ses restrictions. De nouvelles fonctionnalisés pourraient débarquer.

Plus de contrôle parental

Cela a toujours été un casse-tête pour YouTube. Comme empêcher les enfants de tomber sur des clips qu’ils ne devraient pas voir, sans que cela n’ait d’impact sur les revenus publicitaires générés. Le réseau social prévoit enfin d’apporter des changements pour protéger les enfants. Le Wall Street Journal explique que YouTube pourrait aller plus loin dans son service dédié exclusivement aux enfants et pourrait aussi désactiver la fonction de lecture automatique sur cette programmation.

Déjà en 2018, le réseau social décidait de renforcer le contrôle de ses contenus sur son service dédié aux enfants, YouTube Kids. Souvent critiquée pour l’inefficacité de son filtrage algorithmique, la plateforme redonnait du contrôle aux parents. L’application dédiée aux enfants, lancée en France en novembre 2016, présentait de nouvelles fonctionnalités pour permettre aux parents de mieux filtrer les contenus.

Moins de revenus publicitaires

Aujourd’hui YouTube Kids veut aller encore plus loin en désactivant la fonction de lecture automatique, ce qui devrait permettre aux parents de mieux gérer le lancement d’une vidéo en s’assurant qu’elle est appropriée à l’enfant. Pour le moment, ces idées ne sont pas encore totalement certaines de voir le jour. Un porte-parole de Google explique : « nous avons beaucoup d’idées chez YouTube, et c’est une bonne chose. Mais certaines ne restent que des idées ».

Toujours d’après le Wall Street Journal, c’est Sundar Pichai (CEO de Google), lui-même qui aurait été « personnellement choqué » lors d’une récente navigation sur YouTube. Concrètement, s’il pense que YouTube n’en fait pas assez pour protéger les enfants, il pourrait décider rapidement de mettre en œuvre des politiques comme celles-ci, quoi qu’en dise la direction de YouTube Kids.

Send this to a friend