Non, votre iPhone ne vous filme pas en permanence
Cybersécurité

Non, votre iPhone ne vous filme pas en permanence

Pour le ‘hacker’ Rabbin des bois, votre iPhone vous filme en permanence. C’est faux.

Sauf piratage réussi et d’un niveau dépassant l’entendement, il n’est pas possible que votre iPhone vous filme en permanence. C’est pourtant ce que soutient le ‘hacker’ Rabbin des bois dans une vidéo diffusée par Melty. Des propos qui vont réveiller une peur non justifiée chez un public crédule, à cause d’un argument farfelu.

Au début de la vidéo, le hacker explique que « si tu vas sur photo, t’appuies sur Live, il te montre trois secondes avant. » Avant de répondre à une question bien sombre : « Comment est-ce que l’iPhone il sait que tu vas prendre la photo ? Il ne sait pas, donc il filme tout le temps. Il n’y a plus rien qui est privé, la vie privée ça n’existe pas, c’est une sombre illusion. »

Comment fonctionnent les Live Photos sur iOS

Ce format de photo est arrivé avec la sortie des iPhone 6S et 6S Plus, en septembre 2015. Il permet de créer une animation autour de l’instant où vous prenez une photo. Ce format s’active lorsque vous utilisez le ‘force touch’, c’est-à-dire lorsque vous appuyez fort sur votre écran. Ainsi, votre Live Photo ira jusqu’à présenter un contenu de trois secondes : 1,5 secondes avant que vous preniez la photo, et 1,5 secondes après.

Dans ce cas, est-ce que l’iPhone filme en continue pour anticiper votre Live Photo ? Non. Comme l’expliquait très précisément TechCrunch en 2015 « Apple dit que cet enregistrement de 1,5 seconde n’a lieu que lorsque l’appareil photo est allumé et que cette image n’est enregistrée en permanence que lorsque vous prenez une photo, point final. »

Si le doute est légitime lorsqu’on évoque la vie privée sur Internet, l’argument du hacker Rabbin des bois est non seulement infondé, mais dangereux. Quand bien même votre iPhone filmerait en continu, votre batterie n’aurait pas un temps de vie très long, et votre forfait 4G aurait explosé.

Un hacker remis en cause

Rabbin des bois était inconnu au bataillon avant la médiatisation de son vol de données de l’école Science Po. Autoproclamé lanceur d’alerte, il aurait ainsi dérobé les données de 220 752 personnes grâce à une faille SQL. Dans un article publié par Vice, il est clairement démontré que l’exploitation de ces failles est fréquente. De plus, de nombreux outils existent sur la toile, permettant à une personne sans réelles compétences de mener à bien ce type d’intrusion, ou de vol.

Vice met également en lumière l’approche mercantile du hacker qui proposerait le piratage de comptes Instagram pour un tarif situé entre 5 000 et 10 000 euros. Il propose également à la vente des likes et des followers et a écrit un livre Lève-toi et code – Confessions d’un hacker.

La toile se marre

La médiatisation de cette vidéo par le vidéaste Léo Duff a rapidement suscité quelques réactions amusées sur Twitter. Une réaction méritée tant l’argument de l’espionnage est invraisemblable.

Il ne faut cependant pas enlever tout le crédit d’une vidéo tentant de populariser la cybersécurité. C’est un sujet important de notre époque, reste à encourager les médias à y mettre les formes, et peut-être proposer à nos chercheurs et experts de prendre la parole.

Send this to a friend