La nouvelle version de Microsoft Edge, le navigateur du géant américain a débarqué en mai 2019 sur Windows 10. Basée sur Chromium, de Google, elle a pour objectif de corriger l’histoire des navigateurs par défaut de Windows, qui n’avaient jamais réussi à séduire pleinement les utilisateurs jusque-là. Alors que son accueil n’a pas fait trop de bruit, la donne va peut-être changer car le navigateur s’apprête à débarquer sur Windows 7 ainsi que Windows 8 et 8,1 qui représentent la majeure partie des utilisateurs du système d’exploitation de Microsoft.

Qu’est-ce que ça donne ?

Le géant américain a publié une prévisualisation des canaux de Edge construits pour les anciennes versions de Windows. Visiblement, l’ensemble des fonctionnalités sera « en grande partie le même » que sous Windows 10, avec notamment un nouveau mode Internet Explorer pour satisfaire les utilisateurs professionnels. On peut donc supposer que sur Windows 7&8 aussi, Edge sera plus rapide que Chrome. On devrait logiquement aussi accéder à une lecture des PDF améliorée, un scroll plus fluide, ou encore une consommation faible de l’énergie de la batterie.

La mise à disposition de cette nouvelle version d’Edge sur les anciennes versions de Windows est un grand plus pour les entreprises. Elle va permettre à de nombreux employés de bénéficier d’un navigateur web plus agréable, ce qui est positif pour la productivité. De plus, cette rétro-compatibilité encouragera encore davantage les utilisateurs de Windows 7&8 à renoncer à Internet Explorer. Or, c’est une bonne chose pour la cybersécurité mondiale, car posséder l’antique navigateur web suffit aujourd’hui à se faire hacker.