Le MIT et le Qatar Computing Research Institute (QCRI) ont développé PizzaGAN (Generative Adversarial Network), une intelligence artificielle capable de faire des pizzas avec l’aide d’images. Si les robots de Domino’s sont déjà capables de livrer ces dernières à domicile, on se languit plus de découvrir les talents culinaires de cette IA.

Quand l’IA se transforme en pizzaïolo

Après un entrainement sur des milliers de photos de pizzas synthétiques et réelles, l’IA sait non seulement comment différencier la garniture, mais également les différentes couches qui composent une pizza et dans quel ordre elles doivent être réalisées. Les chercheurs ont découvert qu’avec des pizzas comptant deux ingrédients, l’intelligence artificielle était capable de tout identifier correctement dans 88% des cas. Le niveau baisse en fonction des éléments qui sont ajoutés.

Pour l’instant, PizzaGAN ne sait pas encore cuisiner ni faire cuire au four les pizzas qu’elle prépare. En effet, l’intelligence artificielle n’en est qu’à ses débuts, mais ses premières performances semblent prometteuses. Cette même technologie d’identification des couches pourrait être bénéfique pour Flippy, le robot qui prépare des burgers.

L’IA, bientôt dans nos cuisines ?

Si cette technologie identification des couches semble anodine au premier abord, elle pourrait en réalité être extrêmement bénéfique dans la suite du développement de l’IA. Elle qui est déjà capable de générer une image de produit fini en se basant sur des livres de recettes.

À terme, cette même intelligence artificielle pourrait se retrouver dans un robot conçu spécialement pour la cuisine, à l’instar du robot de NVIDIA et cuisine nos petits plats.