Magic Leap poursuit en justice Nreal pour plagiat
Technologie

Magic Leap poursuit en justice Nreal pour plagiat

Magic Leap poursuit l'entreprise de l'un de ses anciens employés pour plagiat au niveau du design de ses lunettes connectées.

Magic Leap, startup spécialisée dans la réalité augmentée, décide de poursuivre en justice son concurrent Nreal, qui a été fondé par un ancien employé de Magic Leap. Il est reproché à Nreal d’avoir copié le design des lunettes connectées Magic Leap One. Chi Xu, le CEO de Nreal est directement accusé de plagiat et de « tirer profit des activités, de l’image et des informations confidentielles de Magic Leap », après la présentation des prochaines lunettes Nreal Light.

Chi Xu a passé quelques mois au sein de la startup Magic Leap, ce qui d’après l’entreprise aurait suffi pour fouiller dans les dossiers R&D. Après avoir quitté la startup américaine, M. Xu est retourné en Chine pour fonder Nreal. Lors du CES 2019, son entreprise a présenté les Nreal Light, qui devraient être mises en vente plus tard dans l’année. Cependant, Magic Leap reproche à Nreal une similarité frappante au niveau du design des lunettes, qui étaient en cours de développement chez la startup américaine alors que Chi Xu était en poste dans l’entreprise.

Nreal n’a pas encore répondu aux accusations. Magic Leap évoque également le résultat bluffant des Nreal Light, pour la taille de l’entreprise. Lors du dernier CES, Nreal a conquis le salon avec ses lunettes connectées. Pour la startup américaine, c’est étrange qu’une si jeune entreprise parvienne à produire des produits d’une telle qualité, avec de nombreuses similarités avec les lunettes Magic Leap.

Magic Leap Nreal
à gauche : les Magic Leap One.
à droite : les Nreal Light

Évidemment, ce ne sont que les accusations de Magic Leap, rien ne prouve pour le moment que Nreal a copié quoi que ce soit. De plus, en apparence les accusations ne semblent pas tellement fondées. Magic Leap reproche aux Nreal Light de ressembler à son modèle Magic Leap One. La startup américaine soutient également que l’identité visuelle de Nreal ressemble étrangement à la sienne, que ce soit au niveau des typographies, ou encore de la manière de présenter les produits. Plus subtile encore, Nreal utiliserait lors de ses démos, une baleine, exactement comme le fait Magic Leap.

Quoi qu’il en soit, il est flagrant que Magic Leap ne digère pas la concurrence de son ancien employé avec Nreal. Nous allons suivre le verdict de ce procès.

Magic Leap v. Nreal by on Scribd

Send this to a friend