Certaines intelligences artificielles sont capables de détecter des respirations anormales et par conséquent, d’anticiper l’apparition d’une attaque cardiaque. Des chercheurs l’ont directement intégré dans les systèmes d’assistants vocaux, qui composent notre quotidien.

Une IA pour sauver des vies

Alors qu’une IA imaginée par IBM est désormais capable de détecter le cancer du sein, 1 an avant son apparition, une autre équipe de chercheurs, de l’Université de Washington vient de mettre au point un système d’intelligence artificielle qui permet d’analyser le son dans une pièce. De manière très pointue, cette IA est capable de détecter un son révélateur d’une crise cardiaque.

Il s’agit une respiration agonisante, un bruit typiquement lié à une personne victime d’un malaise cardiaque. Cette intelligence artificielle pourrait considérablement réduire le taux de mortalité de l’homme, en déclenchant un véhicule de secours, dès qu’elle entend ce bruit.

Pour s’assurer de son efficacité, cette IA a été intégrée dans l’enceinte connectée Amazon Echo. Les tests ont été effectués pour s’assurer que l’IA ne déclencherait pas une alarme à chaque bruit qui ressemble à celui d’une respiration bizarre. Le taux d’efficacité de l’intelligence artificielle est de 97%, c’est donc plutôt prometteur.

Par la suite, les chercheurs imaginent la possibilité d’intégrer cette IA à Google Home, et autres enceintes connectées, afin de surveiller passivement les chambres à coucher et prévenir les éventuels arrêts cardiaques.

Une compilation de données

Jacob Sunshine, directeur de l’étude, médecin et chercheur à la faculté de médecine de l’Université de Western Ontario, explique que : “l’arrêt cardiaque est un événement. Quand il apparaît, chaque seconde devient extrêmement précieuse et peut radicalement changer la vie de la victime. Une prise en charge rapide est donc indispensable”. Le système devrait donc être en mesure de prévenir quelqu’un qui se trouve sur place pour qu’il emmène la victime à l’hôpital, ou qu’il appelle directement les secours. Apple se préoccupe également de santé cardiaque de ses utilisateurs, puisque les principales nouveautés de la mise à jour watchOS 6 devraient être principalement dédiées à la santé.

D’après une étude récente réalisée sur les arrêts cardiaques au Japon, l’un des endroits où cet évènement survient le plus souvent est la chambre à coucher. Les chercheurs ont extrait 236 pistes audio de respiration agonisante, provenant directement des appels au 911, entre 2009 et 2017.

Ils ont construit l’algorithme de leur intelligence artificielle à partir de ces précieuses données. Pour permettre à l’IA de nuancer les différents types de respiration, l’algorithme est aussi composé d’échantillons sonores de ronflements et d’apnée du sommeil enregistrés dans des laboratoires du sommeil.