La ville de New York s’apprête à légaliser l’utilisation des vélos et des trottinettes électriques sur son territoire. Le vote sur le projet de loi aura lieu demain, 19 juin par le Sénat.

Les engins électriques interdits depuis 2004

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les trottinettes électriques n’existaient pas encore à New York. La raison est assez simple : une loi de 2004 interdit l’utilisation de vélos et de trottinettes électriques. Une interdiction qui vaut également dans les propriétés privées, les fraudeurs peuvent actuellement écoper d’une amende de 500 $ (445 €).

Dans le projet de loi qui s’apprête à être voté par le Sénat américain, le quartier de Manhattan ne fait pas partie de ceux qui peuvent prétendre aux programmes de trottinettes ou de vélos électriques. C’est le gouverneur Andrew Cuomo qui pousse pour que cette nouvelle légalisation entre rapidement en vigueur. La réglementation est la partie du sujet qui n’a pas encore été abordée. Pourtant, la ville sait désormais que l’utilisation des trottinettes électriques peut vite tourner au cauchemar pour une grande ville

Des erreurs à ne pas reproduire

À Paris, des décisions ont été prises face à l’afflux des trottinettes électriques. Depuis plusieurs mois déjà, les services de mobilités ont littéralement envahi la capitale. Avec ses 15 000 trottinettes disponibles, la Mairie de Paris a décidé de cadrer ce phénomène en instaurant une taxe aux compagnies en fonction de leur flotte. Cette redevance marque une première étape vers la régularisation du déploiement massif de services de mobilité urbaine.

Évidemment, New York est un gigantesque terrain de jeu à venir pour les fabricants d’engins électriques. Ils se préparent actuellement à répondre aux appels d’offres qui devraient tomber dans la foulée de l’acceptation de ce projet de loi. Les autorités locales vont devoir être réactives pour déterminer les processus d’installation et d’autorisation pour les trottinettes électriques. Les fabricants d’engins électriques estiment que le marché devrait être accessible au début de l’année 2020.