Dans les environnements urbains denses, Uber est convaincu qu’il existe un moyen technologique qui peut lui permettre de gagner un temps précieux. Encore plus rapide (et moins cher) que les cyclistes : les drones. La Federal Aviation Administration (FAA) vient tout juste d’accorder à Uber Eats, l’autorisation de pouvoir tester la livraison de repas par drone, à San Diego en Californie.

Uber n’est pas le seul à se lancer dans la livraison par drone. Le géant américain Amazon annonçait il y a quelques jours, qu’il allait également passer à l’action, avec un nouveau service de drone dédié à la livraison. Uber se concentre sur la ville de San Diego, en partenariat avec la San Diego State University et McDonald’s. Évidement, au fur et à mesure du développement de son service, Uber Eats enclenchera des partenariats avec d’autres restaurants.

Le drone n’effectuera pas la livraison entière. Quand un client commande un repas, l’employé du restaurant le prépare et le charge dans le drone. Ensuite, le drone décolle et vole jusqu’à un endroit prédéfini à l’avance. C’est la technologie Elevate Cloud Systems qui suivra et guidera le drone en direct. À l’atterrissage, un livreur Uber Eats classique prendra le relai et aura la tâche de terminer la livraison en allant jusqu’au domicile du client.

Uber utilisera des drones pour les livrer des repas.

Crédit : Uber

Luke Fischer, responsable des opérations aériennes chez Uber, précise que : “nous avons travaillé en étroite collaboration avec la Federal Aviation Administration, pour nous assurer que nous répondons aux exigences et prouver au monde que la sécurité est au cœur de notre développement. Ensuite, nous étendrons la livraison Uber Eats, par drone, à d’autres grandes villes”.

La collaboration parfaite entre les drones et les livreurs est nécessaire pour optimiser le temps de livraison. Cela semble logique : dans une ville dense et très peuplée, un drone ne peut pas se permettre de voler à basse altitude et donc d’arriver jusqu’à la porte du client. Uber Eats veut mettre l’accent de cette bonne collaboration et donc, prouver l’importance de ses livreurs.