La période estivale correspond à la recherche d’une alternance pour de nombreux étudiants et salariés souhaitant se reconvertir avec une spécialisation dans le marketing digital. La formation en alternance a séduit les écoles et les étudiants salariés depuis plusieurs années maintenant. Cela offre de l’expérience et des débouchés pour les étudiants et de nouveaux talents pour les entreprises. Dans ce contexte, nous nous sommes entretenus avec Guillaume de Villèle, Directeur Pédagogique de la formation en alternance chez Media Institute.

Présentez-nous le contrat de professionnalisation digital Media Institute…

Il s’agit d’une formation professionnalisante aux médias digitaux créée en 2010 par l’association loi 1901 Media Institute. Elle a pour but de permettre à de jeunes diplômés qui peinent par manque d’expérience à trouver un poste d’accéder à un CDD, en parallèle d’une formation complète à la communication digitale des marques. Elle a déjà formé plus de 600 étudiants dont plus de 80% ont ensuite poursuivi avec un CDD ou un CDI dans les médias.

Quel est votre rôle au sein de la formation digitale en alternance proposée aux étudiants ?

Depuis quelques années maintenant, je dirige la partie pédagogique de la formation au travers de l’évolution des contenus et du choix des intervenants, tous professionnels en exercice. Lorsque j’ai commencé dans le digital en 2000, nous étions quelques centaines à nous former sur le tas avec nos pairs. Aujourd’hui le marché est plus dense et plus complexe. Un jeune diplômé, nouvel arrivant sur ce marché, a besoin de quelqu’un qui le guide pour le former à l’essentiel.

Après avoir beaucoup reçu, et avoir eu la chance d’être là au bon endroit et au bon moment dans ce bel écosystème digital, j’ai la joie de donner un peu en retour.

Comment concevez-vous les évolutions du programme de formation ?

Le marché va vite et tourne parfois en rond. En tant qu’ancien patron d’agence media digitale, j’ai vu beaucoup de nouveautés annoncées mais les vrais changements ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Nous essayons d’aider nos étudiants à se poser les bonnes questions au regard de leurs objectifs et à structurer leur pensée. Nous avons un cahier des charges en accord avec Media Institute pour promouvoir une publicité éthique, non intrusive et respectueuse du consommateur.

Si cette formation est faite pour que les alternants soient vite opérationnels et employables, elle doit aussi les aider à prendre du recul, analyser le marché et à durer au-delà des modes et des tendances parfois furtives.

Quel est la particularité de cette formation pour un étudiant qui s’intéresserait au digital ?

Aujourd’hui patron d’un cabinet de freelances digitaux, je travaille comme si je devais former mon équipe de demain. Nous avons la volonté de privilégier des cours ultras opérationnels et sans “blabla », réalisés par des vrais experts marché et sur des exercices quasi réels pour positionner le plus possible les étudiants comme de vrais professionnels en exercice, avec les mêmes exigences et les mêmes opportunités.

Un seul mot d’ordre : être exigeant avec soi-même et agile.


Vous pouvez découvrir le programme “Chef de projet Webmarketing” en alternance sur le site de Media Institute. Il reste à ce jour 10 postes ouvert pour la rentrée de juin-juillet 2019. Vous postulez en ligne.