Depuis quelques années déjà, la transformation digitale est un phénomène majeur auquel les entreprises sont confrontées. Un virage indispensable, au risque de prendre très vite, un retard irrattrapable. Avec son lot d’innovations et de transformations positives, ce changement profond soulève de nouveaux risques. Parmi ces derniers, la fraude documentaire est certainement le pire fléau auquel se frottent les entreprises. Risque financier, vol de données, impact direct sur la réputation de la marque. Toutes les sociétés ne sont pas prêtes à faire face à ce genre d’attaque. Dans son livre blanc, Yooz propose des pistes pour agir contre la fraude documentaire.

Télécharger le livre blanc

Différentes typologies de fraudes

En 2017, près de 75% des entreprises à travers le monde ont, au moins, été victimes d’une tentative de fraude documentaire. Abattons de suite une première idée reçue : il n’y a pas de corrélation entre la taille de l’entreprise et sa vulnérabilité face à la fraude documentaire. Toutes les sociétés sont concernées et risquent une tentative de fraude. Parmi les attaques les plus répandues, nous retrouvons :

  • La fraude aux faux fournisseurs : un faux RIB permet au pirate de réclamer le paiement d’une facture qui n’est pas la sienne.
  • L’intrusion dans les systèmes informatiques : c’est ce qu’on appelle une cyberattaque, des hackers pénètrent vos systèmes informatisés pour voler vos données.
  • La fraude au rançonlogiciel : concrètement, cela signifie qu’un logiciel malveillant peut chiffrer et bloquer vos fichiers pendant un certain temps. Vous ne pourrez les récupérer que si vous payez une rançon (financière, évidemment).

Il faut savoir que la majorité des fraudes proviennent d’un individu salarié dans l’entreprise. Yooz précise que 52% des escroqueries sont réalisées par un collaborateur interne. Chaque processus de fraude est différent. C’est l’une des raisons pour laquelle vous devez prendre des mesures de prévention.

Télécharger le livre blanc

Des méthodes concrètes pour lutter contre la fraude documentaire

En 2019, le Directeur Administratif et Financier (DAF), doit absolument prendre conscience des enjeux liés à la fraude. La dématérialisation peut et doit jouer un rôle déterminant, dans le processus de sécurité d’une entreprise. Cette technique, très simple à mettre en place, permet d’assurer une traçabilité totale des ressources. Ce n’est pas tout : l’implication des collaborateurs est indispensable au succès d’une lutte efficace. C’est d’autant plus vrai que le facteur humain est généralement la source première du risque.

L’automatisation des tâches peut aussi offrir un niveau supplémentaire de sécurité pour le DAF. Une petite erreur d’inattention est vite arrivée. Pourtant, en automatisant des missions chronophages, on réduit ce risque et on gagne du temps pour superviser la stratégie globale. Dernière chose : il va de soi qu’une collaboration parfaite, entre le DAF et le DSI, est nécessaire pour permettre de lutter efficacement contre la fraude documentaire.

Télécharger le livre blanc

Yooz vous propose de découvrir les 7 commandements du DAF, pour devenir imparable en matière de fraude documentaire. Avec 200 000 utilisateurs quotidiens, Yooz est la première solution de dématérialisation et de traitement automatique des achats et factures, 100% Cloud.