L’organe de régulation des communications aux États-Unis, la Federal Communications Commission (FCC), constate une augmentation des plaintes de la part des consommateurs, à cause des appels émis par des robots. La FCC propose une nouvelle loi qui devrait permettre d’endiguer ce phénomène insupportable.

“Toujours plus de protection pour l’utilisateur”, c’est certainement la raison d’être de la FCC. Récemment, la Federal Communications Commission, obligeait la Californie à abandonner un projet qui visait à taxer les SMS. L’objectif était de récolter des fonds pour les plus démunis. Qui n’a jamais reçu ce genre d’appel ? Ça sonne, vous décrochez, puis plus rien, une petite musique se déclenche et une voix robotique prend la suite pour tenter de vous vendre tel ou tel produit. C’est infernal et cela nous fait perdre du temps.

C’est le constat que fait la Federal Communications Commission aux États-Unis. Aujourd’hui, 60% des plaintes provenant des consommateurs sont émises à propos de ces appels frauduleux. Selon la FCC, le problème majeur est que les utilisateurs ne font toujours pas la différence entre les appels robotiques frauduleux et les appels de télé-marketing. Même s’ils sont embêtants, les appels de télé-marketing ne sont pas destinés à vous nuire, alors que les appels déclenchés par des robots peuvent l’être. Les consommateurs classent ces deux types d’appels dans une seule et même catégorie : les appels indésirables.

L’organe de régulation des communications veut stopper ce flot d’appels robotiques. La FCC propose que ces appels soient bloqués par défaut, avant même qu’ils puissent atteindre nos smartphones. La loi devrait être votée jeudi prochain. Aujourd’hui, il est déjà possible de bloquer ce genre d’appel, seulement c’est au consommateur de le faire et ce n’est pas toujours simple de savoir comment accéder au bon paramètre de blocage.

Le blocage par défaut pourrait permettre une meilleure protection des utilisateurs. Les opérateurs pourraient donc être contraints de bloquer ces appels. Évidemment, un consommateur désirant recevoir des appels provenant de robots pourra choisir de débloquer cette protection. La FCC milite également pour que l’authentification des appels devienne une norme. Concrètement, elle demande aux opérateurs de travailler sur la provenance des appels et de tout faire pour prévenir leurs consommateurs d’une potentielle fraude. L’organe de régulation réclame des mesures protectrices avant la fin de l’année 2019.