Microsoft et Oracle créent une passerelle entre leurs clouds
Technologie

Microsoft et Oracle créent une passerelle entre leurs clouds

Les utilisateurs Microsoft Azure et Oracle Cloud pourront désormais travailler en toute transparence entre les deux plateformes

Microsoft et Oracle ont récemment créé une passerelle entre leurs services cloud, afin que les utilisateurs puissent se connecter sur les deux plateformes, et réaliser leurs tâches de travail en toute fluidité. L’union fait la force, et cela, la firme de Redmond l’a bien compris. En plus de ce nouveau partenariat, l’entreprise s’est alliée à Sony, son éternel rival, afin de développer sa plateforme de cloud gaming : ProjectXCloud.

« En permettant aux clients d’exécuter une partie d’une charge de travail au sein d’Azure et une autre partie de la même charge de travail au sein d’Oracle Cloud, le partenariat offre une expérience hautement optimisée et la meilleure de tous les clouds », affirme Microsoft dans son annonce. À présent, il sera possible d’interconnecter des services d’intelligence artificielle et d’analytique avec Autonomous Database sur Oracle Cloud. La gestion des identités et des accès se verra également simplifier afin de garder cette fluidité.

Cette alliance est relativement inhabituelle entre deux clouds, qui sont essentiellement concurrents, mais Oracle veut être perçu comme un acteur majeur de ce marché, à l’instar de Google et Microsoft. Ce partenariat permettra aux utilisateurs des services Oracle E-Business Suite et Oracle JD Edwards d’interagir avec Azure tout en utilisant une base de données Oracle Cloud. Ils pourront naviguer comme bon leur semble pour effectuer leurs tâches quotidiennes, sans perdre la moindre donnée.

Don Johnson, vice-président d’Oracle Cloud a déclaré que « Oracle Cloud offre une suite complète d’applications intégrées pour les ventes, le service, le marketing, les ressources humaines, la finance, la chaîne de logistique et la fabrication, ainsi qu’une infrastructure de deuxième génération hautement automatisée et sécurisée comprenant la base de données autonome Oracle », il ajoute à cela « Oracle et Microsoft répondent aux besoins des entreprises depuis des décennies. Grâce à cette alliance, nos clients communs pourront migrer l’ensemble de leurs applications existantes vers le cloud sans avoir à réorganiser quoi que ce soit, tout en préservant les investissements importants qu’ils ont déjà réalisés ».

Pour le moment, l’interconnexion est limitée à Azure US East et au centre de données Ashburn d’Oracle, mais les deux sociétés prévoient d’étendre leur service prochainement. À terme, il devrait prendre en charge des applications comme JD Edwards EnterpriseOne, E-Business Suite, PeopleSoft, Oracle Retail et Hyperion sur Azure, tout en combinant les bases de données d’Oracle telles que RAC, Exadata et la base de données autonome fonctionnant sur Oracle Cloud.

Selon Scott Guthrie, vice-président de la division Cloud et IA de Microsoft : « en tant que cloud de choix pour l’entreprise, avec plus de 95% du Fortune 500 utilisant Azure, nous nous sommes toujours concentrés sur l’aide apportée à nos clients dans leurs projets de transformation numérique. Avec l’expertise d’entreprise d’Oracle, cette alliance est un choix naturel pour nous, car nous aidons nos clients communs à accélérer la migration des applications et bases de données d’entreprise vers le cloud public ».

Cette nouvelle alliance vient s’ajouter aux nombreux partenariats que la firme de Redmond a conclus récemment, dont celui avec le moteur de recherche Qwant, afin d’utiliser la puissance du cloud Azure. La concurrence aurait-elle de quoi s’inquiéter ?

Send this to a friend