Les GAFA vont faire l'objet d'une vaste enquête antitrust
Technologie

Les GAFA vont faire l’objet d’une vaste enquête antitrust

La Maison Blanche s'inquiète du fossé qui se creuse entre Washington et la Silicon Valley.

Alors que le ministère de la Justice américain prévoit d’auditionner Apple ainsi que Google très prochainement, la Federal Trade Commission (FTC) veut se concentrer sur Facebook et Amazon. Les quatre plus grandes entreprises technologiques du pays (et certainement du monde) sont dans le viseur des organes de régulation. Le vrai problème c’est que Washington a peur du fossé qui se creuse entre la Maison Blanche et la Silicon Valley par le biais des GAFA. De plus, la bourse a particulièrement mal réagi à ces annonces.

En effet, d’après le ARS Technica, l’action de Facebook est en chute de 7% tandis que celle de Google baisse de 6,5%. Par ces attaques, il semble assez probable que le gouvernement américain tente de démontrer que Google a favorisé ses propres services dans le secteur de la recherche en ligne. Pour de nombreux observateurs, le réel problème serait dans le caractère incontrôlable du développement de Google. Comme si le gouvernement américain voulait y mettre un coup d’arrêt.

Pour la première fois, un arrangement juridique confère au ministère de la Justice et à la Federal Trade Commission la responsabilité conjointe de l’application des lois antitrust. Une gigantesque enquête se prépare et pourrait faire très mal aux géants technologiques. Depuis longtemps, les concurrents de Google estiment que le géant américain utilise son moteur de recherche pour favoriser ses propres produits et considèrent cela comme un avantage déloyal.

Impossible de dire exactement quand les organes de régulation passeront à l’offensive. Cependant, les GAFA doivent s’attendre à faire l’objet d’une enquête inédite. La FTC et le ministère de la Justice semblent bien décider à rétablir un certain équilibre et à rééquilibrer les forces entre les différents acteurs technologiques. Parmi les reproches faits à Facebook : le rachat d’Instagram et de WhatsApp. La sénatrice Elizabeth Warren est persuadée que les deux entreprises auraient pu être de redoutables rivales pour le géant des réseaux sociaux et ainsi éviter une toute puissance.

Send this to a friend