Wired démontre l'efficacité de son paywall et compte l'exploiter davantage
Marketing

Wired démontre l’efficacité de son paywall et compte l’exploiter davantage

Wired sponsorise son paywall pour obtenir plus de revenus publicitaires, et augmenter sa base d'abonnés.

Un an après avoir mis en place son paywall, Wired a obtenu plus de 100 000 abonnés supplémentaires, pour la partie numérique du média. Le paywall de Wired limite habituellement l’accès gratuit au site à 4 articles. Devant ce succès, le média appartenant au groupe Condé Nast décide de pousser le concept encore plus loin.

À partir de demain, Wired a décidé de faire participer les annonceurs dans l’acquisition de nouveaux abonnés. Pendant 30 jours, dès le 1er juin, le paywall sera augmenté à 5 articles grâce au sponsor WeTransfer. Par ce biais, le média américain compte faire d’une pierre deux coups, en augmentant les revenues publicitaires tout en stimulant la croissance du nombre d’abonnés.
Si les différents médias du groupe ont déjà testé de nombreuses offres publicitaires, Wired n’a jamais mis en place une telle stratégie avec les annonceurs. Cependant, le média américain reste confiant, et compte bien augmenter drastiquement son nombre d’abonnés en estimant que 100 000 nouveaux individus pourraient rejoindre le site en 2019.

Paywall sponsorisé par WeTransfer
Paywall sponsorisé par WeTransfer

« Nous croyons que, fondamentalement, notre modèle d’affaires et notre journalisme fonctionnent mieux ensemble lorsqu’ils s’entraident, » estime Scott Rosenfield, le directeur du site Wired. Depuis toujours les médias sponsorisent leur contenu pour permettre au lecteur d’y accéder. Sur YouTube il est bien souvent obligé de regarder une annonce avant de pouvoir profiter de sa vidéo.

En testant ce nouveau fonctionnement sur Wired, le média ne sait pas encore comment l’utiliser correctement. Pour augmenter les revenus publicitaires, il faudrait que cette offre ait lieu le plus souvent possible, or si elle devient trop répétitive le paywall sera finalement de 5 articles au lieu de 4 dans la tête du lecteur, ce qui influera logiquement sur la diminution du nombre d’abonnés. Robbie Sauerberg, vice-président des opérations chez Wired est sur le dossier, et déclare : « nous travaillons continuellement à améliorer les moyens par lesquels les annonceurs peuvent communiquer avec les abonnés existants et potentiels », il finit par ajouter « les sponsors du paywall ne sont qu’une de ces opportunités, et nous en avons d’autres à venir ».

Send this to a friend