Le XVIIIe arrondissement accueille pour la première fois un data center pour la ville de Paris. Un moyen de centraliser l’ensemble des données de la ville et de contrôler de plus près celle-ci.

Un pas de plus vers une sécurité renforcée

La Marie de Paris soutient que la création de ce centre va permettre l’amélioration globale de la sécurité de ces données. Qu’il s’agisse de l’exploitation ou du stockage de ces données, le fait de posséder son propre centre offre l’opportunité à la ville de Paris d’avoir une mainmise sur celle-ci.

Il faut savoir que ce centre contient l’entièreté des informations nécessaires aux agents de la ville, de cette manière, ces informations sont les matières premières des administrations parisiennes. La sécurité est ainsi renforcée, car l’accès à ces données sera réservé aux personnes autorisées.

Des bénéfices présents sur plusieurs domaines

Ne pas avoir de data center suggère aussi que les données sont hébergées ailleurs, la ville de Paris explique justement que la création de ce centre met fin aux déplacements coûteux de ces dernières. De plus, la mise en place de ce nouveau processus permet de réutiliser la chaleur émise par le système en créant de l’eau chaude. Comme précisé plus haut, ce data center local permettra aussi de mieux surveiller les données, et ainsi faire respecter au mieux le RGPD.

À l’époque où les données personnelles sont source de scandales, la sécurité est primordiale pour les usagers. Cette année en Chine, près de 202 millions de demandeurs d’emploi ont vu leurs données devenir accessibles. Il est donc important de proposer des solutions pour assurer un maximum de protection.