Google Maps affiche l'emplacement des radars dans 40 pays... mais toujours pas en France
ApplicationDigitalAvec

Google Maps affiche l’emplacement des radars dans 40 pays… mais toujours pas en France

La fonctionnalité est attendue depuis plusieurs mois et même plusieurs années par les utilisateurs de Google Maps : la possibilité de voir l'emplacement des radars et les limites de vitesse sont aujourd'hui disponibles dans de nombreux pays dans le monde.

C’est une fonctionnalité attendue par de nombreux utilisateurs dans le monde. Depuis plus d’un an, on parle de la signalisation des radars dans Google Maps. En début d’année, il a été confirmé que l’entreprise travaillait bien sur l’affichage des radars et des limites de vitesse. Comme le rapporte Engadget,  la fonctionnalité est désormais disponible dans 40 pays dans le monde.

Depuis quelques mois déjà, aux États-Unis et à Rio de Janeiro, les utilisateurs ont la possibilité de voir directement dans Google Maps lorsqu’un radar est présent sur leur route. Désormais, l’affichage des radars et la limite de vitesse est disponible en : Afrique du Sud, Andorre, Arabie Saoudite, Australie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Bulgarie, Canada, Croatie, États-Unis, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Inde, Islande, Israël, Italie ,Japon, Jordanie, Koweït, Lettonie, Lituanie, Malte, Maroc, Mexique, Namibie, Oman, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Quatar, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Suède, Tchéquie, Tunisie et Zimbabwe. 

Google Maps doit s’adapter pour certains pays

On observe que dans la liste, l’Allemagne, la France et la Suisse ne sont pas présents. Il ne s’agit pas d’un oubli. Dans ces pays, il est interdit de signaler l’emplacement des radars. Si vous disposez d’un appareil vous indiquant leur présence, sachez qu’une amende de 1500 euros et un retrait de 6 points sur le permis vous attendent, si vous êtes controlés en France.

Google n’a ainsi pas encore développé de solution, comme sur Waze qui signale des « zones de dangers », un terme plus large pour indiquer la présence d’un radar fixe ou de la police. On imagine cependant que l’entreprise travaille sur une fonctionnalité de ce genre pour faire profiter de la fonctionnalité aux automobilistes français, qui pour le moment favoriseront Waze, qui appartient à Google.

À noter, il n’y a que les utilisateurs Android qui pourront signaler la présence de radars pour le moment. Les nouveautés d’affichage sont disponibles sur Android et iOS.

 

Send this to a friend