Huawei s'oppose au blocage d'Apple par le gouvernement chinois
Technologie

Huawei s’oppose au blocage d’Apple par le gouvernement chinois

Malgré le contexte actuel, Ren Zhengfei ne comprend pas l'intérêt de bloquer les ventes d'iPhone en Chine.

Les conflits entre Huawei et les États-Unis continuent. Ren Zhengfei, le CEO de Huawei a décidé de sortir du silence en se rendant disponible pour plusieurs interviews à travers le monde. Lors d’un entretien avec le média américain Bloomberg, il déclare ne pas vouloir que la Chine sanctionne à son tour Apple.

Récemment, le président des États-Unis a confirmé que la décision de pénaliser Huawei vient plus d’une négociation commerciale contre la Chine, plutôt que d’une véritable question de cybersécurité. En toute logique, Ren Zhengfei pourrait se tourner vers le gouvernement chinois pour se plaindre de la situation. Toutefois, le milliardaire chinois en a décidé autrement, et préfère opter pour un véritable challenge de relation publique en intervenant dans plusieurs médias dans le monde.

Pendant ce temps, Beijing serait prêt à riposter contre le blocage de Huawei aux États-Unis. Le gouvernement chinois envisage de reproduire le même scénario sur son territoire en interdisant la vente d’iPhone en Chine. Suite à ces rumeurs, la banque d’investissement Goldman Sachs a estimé une perte de 15 milliards de dollars par an pour Apple, soit près de 30% de ses bénéfices. Cependant, lorsque le journaliste de Bloomberg évoque le sujet avec Ren Zhengfei, ce dernier a largement défendu Apple en s’opposant aux idées de son gouvernement. Il explique que sans l’iPhone, il ne serait pas là, que la firme de Cupertino est son maître en termes de technologie, et qu’en tant qu’élève il n’a aucune raison de s’opposer à son professeur. Une réponse admirable dans un contexte où Donald Trump n’hésite pas à faire son maximum pour pénaliser Huawei.

Ren Zhengfei a ensuite évoqué les conséquences des décisions prises par le gouvernement américain. Il confirme que Huawei ne sera plus aussi présent dans la course à la 5G, et que des concurrents comme Ericsson ou Nokia refont surface et rattrapent leur retard ! Concernant l’industrie des smartphones, le CEO est bien moins inquiet. Il indique qu’il faudra augmenter le développement des processeurs Kirin, ou bien mettre en place un OS Huawei. Cet OS qui par ailleurs se précise de plus en plus.

Send this to a friend