Le 23 mai dernier et après deux tentatives ratées à cause de conditions météorologiques défavorables, la Falcon 9 avec à son bord les 60 satellites Starlink, réussissait un décollage parfait depuis Cap Canaveral, en Floride. Aux Pays-Bas, un astronome amateur a repéré les 60 satellites en orbite et a même pris le temps de les filmer. Beau boulot !

Pesant 230 kg chacun, ces petits satellites ont été propulsés pour former un réseau internet destiné à alimenter, à terme, le monde entier. Nous connaissons les ambitions et la retenue d’Elon Musk, ce n’est pas le genre à faire les choses à moitié. Quoi qu’il en soit, les premiers satellites sont en orbite et les premiers tests vont pouvoir démarrer. La société ambitionne de déployer 12 000 satellites de ce type d’ici mi 2020, pour offrir une connexion Internet pouvant atteindre 1 Gbps, même dans les zones les plus reculées de notre planète.

Marco Langbroek a d’abord cru qu’il avait trouvé les premiers OVNIs, ou le traineau du père Noël. Finalement, il a vite compris qu’il était tombé sur les satellites Starlink d’Elon Musk. Le résultat est spectaculaire, vous pouvez apercevoir sur sa vidéo une série de points lumineux se suivant dans le ciel. Bonne nouvelle pour SpaceX, l’ensemble de la mission a l’air de se dérouler comme prévu…

Alors qu’Elon Musk disait il y a quelques semaines que : “cette opération pourrait mal tourner. De nombreux paramètres sont aléatoires et nous permettront d’adapter notre stratégie pour la suite”. Il semblerait que la mission Starlink se déroule, pour le moment, comme prévu. Il faudra encore six lancements similaires pour que le projet puisse commencer à être en partie opérationnel.