Bien souvent, la mémoire seule de notre ordinateur ne suffit pas à garder tous nos fichiers et données. Pour alléger la mémoire de ce dernier, nous utilisons des supports numériques tels que les clés USB, les disques durs externes ou encore le stockage en ligne. Néanmoins, il arrive que ces derniers soient abîmés ou défaillants et qu’ils nous fassent perdre nos données. C’est pourquoi, nous vous proposons plusieurs solutions pour remédier à cela et que vous puissiez récupérer ce qui vous appartient.

Divers supports existent de nos jours pour sauvegarder nos fichiers et données, à l’image de la clé USB ou du disque dur externe. Bien que son format soit minuscule et facile à transporter, la clé USB n’en est pas moins performante, bien au contraire. A titre d’exemple, la plus puissante créée à ce jour peut contenir jusqu’à 2TB, pour un format qui tient dans la paume de la main. Seul bémol : elle est très facile à perdre, de par sa petite taille. Sans oublier sa fragilité, notamment lorsqu’on la retire sauvagement d’un ordinateur, entraînant ainsi une détérioration. La clé USB est très pratique lorsqu’il s’agit de stocker temporairement des fichiers, mais est toutefois déconseillée pour l’archivage des données, de même que les cartes SD ou micro-SD. Il arrive que votre clé USB soit formatée par erreur, qu’elle soit illisible sur votre ordinateur, ou encore qu’elle soit victime d’un virus. Pour cela, plusieurs logiciels gratuits existent. Attention tout de même à ne pas tomber dans un piège et attraper des virus.

Le disque dur externe quant à lui, est l’un des supports les plus utilisés à ce jour, soit 60% selon Kroll Ontrack. À l’instar des clés USB, les disques durs sont très performants, pouvant sauvegarder jusqu’à 5To. Beaucoup plus volumineux que son homologue, il représente une solution pratique et économique. A la seule condition de l’utiliser comme une unité supplémentaire pour augmenter la capacité de stockage de l’ordinateur. Bien qu’il soit plus robuste, il faut en prendre soin et éviter de le débrancher lors d’une sauvegarde. Pour récupérer des données supprimées d’un disque dur il existe également plusieurs logiciels. Selon les spécialistes, les pannes surviennent le plus souvent au cours des trois premiers mois. Passé ce délai, les fichiers sont en sécurité pendant au moins cinq ans.

logiciel récupération données

A présent, les services de stockage en ligne offrent une alternative séduisante aux supports physiques. Une fois la sauvegarde configurée, le transfert de fichiers s’effectue par une simple connexion internet. De nombreux services existent désormais comme Dropbox, Google Drive, OneDrive, Hubic, et iCloud. La plupart sont gratuits, mais disposent en revanche d’une capacité limitée d’environ 5 à 10 Go. Ce support peut s’avérer être très pratique pour conserver en lieu sûr des copies de fichiers importants. Avant tout chose, il faut savoir que ces services sont pour la plupart hébergés aux États-Unis, à l’exception d’Hubic. Ce qui insinue que vos données sont laissées à la merci des agences gouvernementales, des services secrets, et des pirates informatiques. Veillez donc à ne pas mettre tout et n’importe quoi dessus.
Les trois solutions présentées ci-dessus ont toutes leurs qualités et leurs défauts, tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Pour de simples partages de fichiers, la clé USB est la meilleure option. Pour un stockage de données et de fichiers en toute sécurité, le disque dur est sans doute bien mieux placé que le stockage en ligne. En plus d’être compatible avec tous les appareils disposant d’un port USB.